jeudi 30 novembre 2017

Reconnaître le corps du Christ

Par Jacques-Daniel Rochat 

«J'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, (...) il prit la coupe, (...), Toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. » (1 Corinthiens 11.23-26)

Christ l’Agneau de Dieu

Dans sa première lettre aux Corinthiens, Paul nous partage l'une des grandes révélations qu'il a reçues directement de Christ. Cette illumination se focalise sur le geste crucial que le Christ réalise lorsqu'il donne du pain et du vin à ses disciples.

Paul, en fin connaisseur biblique, était évidemment pleinement conscient de la portée de ce geste accompli le jour de la Pâque juive. En effet, à cette époque, cela faisait plus de treize siècles que les Hébreux célébraient chaque année la libération de leur esclavage en mangeant solennellement un agneau avec du pain. Cet animal, dont le sang avait été mis sur les portes des maisons, avait fait jaillir la grâce et avait cassé les chaînes de l'oppression absolue qu'ils vivaient en Égypte (voir Exode 12.1-15).

samedi 28 octobre 2017

L’esprit de Saül est-il aussi parmi les Prophètes ?

Eliane COLARD (27-10-2017)



1 Sam 10/5 -12: «… Lorsqu’ils arrivèrent à Guibea, voici une troupe de Prophètes vint à sa rencontre. L’Esprit de Dieu le saisit, et il prophétisa au milieu d’eux. Tous ceux qui l’avaient connu auparavant virent qu’il prophétisait avec les prophètes, et l’on se disait l’un à l’autre dans le peuple : qu’est-il arrivé au fils de Kis ? Saül est-il aussi parmi les prophètes ?.. ».

1 Samuel 19/18 -24: « ..Saül envoya des gens pour prendre David. Ils virent une assemblée de prophètes qui prophétisaient ayant Samuel à leur tête. L’Esprit de Dieu saisit les envoyés de Saül et ils se mirent à prophétiser eux-mêmes. …Alors Saül alla lui-même à Rama.. l’Esprit de Dieu fut aussi sur lui ; et Saül continua son chemin en prophétisant jusqu’à son arrivée à Najoth… il ôta ses vêtements et prophétisa aussi devant Samuel ; et il se jeta nu par terre tout ce jour-là et toute la nuit. C’est pourquoi l’on dit : Saül est-il aussi parmi les prophètes ? ».

Ce message je l’ai reçu il y a presqu’un an, mais à l’époque je sentais que je n’avais pas encore saisi de tout ce que le Seigneur voulait dire au travers de cette expression :« Saül est-il aussi parmi les prophètes ». J’avais laissé reposer le message attendant le temps de Dieu pour le libérer. Et il y a trois semaines j’ai eu un songe qui m’y a ramené et j’ai compris que c’était le temps pour moi de le reprendre et de le compléter.

vendredi 8 septembre 2017

Songe sur la fausse lumière des Ténèbres


Nous sommes dans un temps d’accélérations d’évènements de toutes sortes et avec une intensité jamais égalée. Il y a quelques mois de cela j’avais eu la vision d’un gros cadran horaire où d’un coup l’aiguille indiquant l’heure avait été déplacée par une main. Et le Seigneur m’indiquait que des évènements allaient arriver de manière précipitée. 

jeudi 31 août 2017

Le livre scellé et écrit des deux côtés


Eliane COLARD
(Message donné en Guadeloupe en Juin 2017)

J’ai donné ce message dans la maison qui m’avait déjà reçue en Septembre et Octobre dernier. Nous avons eu de nouveau à vivre la surprise d’une merveilleuse coordination des choses par l’Esprit de Dieu. Comme ce fut le cas en Septembre avec le message sur la Lèpre d’Ozias, Dieu m’avait une fois de plus devancée en donnant un songe à Mikaëlle, l’hôtesse de la maison qui me recevait. Au cours d’un temps préalable d’adoration, les chants pris spontanément étaient à ma grande surprise tous en symbiose avec le message que le Seigneur avait mis sur mon cœur et dont je n’avais encore touché mot à quiconque. Lorsque j’en ai fait la remarque, Mikaëlle me dit « attend ne dis plus rien je vais chercher mon calepin car j’ai noté le rêve que j’ai fait avant hier soir en étant persuadée que c’est en rapport avec le message que tu vas nous partager ». Elle nous lit alors ce rêve que je vais évoquer globalement dans sa première partie qui en rapport avec ce message.

samedi 14 janvier 2017

La Lèpre d’Ozias ou ma place et mon service dans le Corps


par Éliane COLARD  
(Message donné en Guadeloupe le 07 Octobre 2016)

Le Seigneur a mis sur mon cœur ce message qui questionne sur notre place dans le Corps et plus largement, notre service dans l’Église. Nous verrons comment cette place dans le service ne peut se trouver que dans le cadre d’une obéissance à un ordre reçu de la tête de ce Corps et non selon des convenances humaines.
Nous ne sommes pas appelés à faire les choses par convenance personnelle, sociale ou traditionnelle, ni même parce qu’il faut les faire ou qu’il n’y aurait personne d’autre pour les faire. Si cela peut fonctionner ainsi sur un plan naturel, humain, charnel, ce n’est pas le cas sur le plan spirituel où nous sommes censés vivre selon des règles qui ne sont pas celles de ce royaume terrestre qui nous environne mais celles du royaume céleste de Dieu. Nous avons constamment le choix entre faire les choses selon nos idées et conceptions, ou les faire selon la pensée du Seigneur. Tout en étant Chrétiens, nous pouvons soit marcher par l’Esprit avec une intelligence renouvelée par l’Esprit de Dieu, soit marcher par la chair selon notre propre intelligence nos propres pensées.