vendredi 8 septembre 2017

Songe sur la fausse lumière des Ténèbres


Nous sommes dans un temps d’accélérations d’évènements de toutes sortes et avec une intensité jamais égalée. Il y a quelques mois de cela j’avais eu la vision d’un gros cadran horaire où d’un coup l’aiguille indiquant l’heure avait été déplacée par une main. Et le Seigneur m’indiquait que des évènements allaient arriver de manière précipitée. 

jeudi 31 août 2017

Le livre scellé et écrit des deux côtés


Eliane COLARD
(Message donné en Guadeloupe en Juin 2017)

J’ai donné ce message dans la maison qui m’avait déjà reçue en Septembre et Octobre dernier. Nous avons eu de nouveau à vivre la surprise d’une merveilleuse coordination des choses par l’Esprit de Dieu. Comme ce fut le cas en Septembre avec le message sur la Lèpre d’Ozias, Dieu m’avait une fois de plus devancée en donnant un songe à Mikaëlle, l’hôtesse de la maison qui me recevait. Au cours d’un temps préalable d’adoration, les chants pris spontanément étaient à ma grande surprise tous en symbiose avec le message que le Seigneur avait mis sur mon cœur et dont je n’avais encore touché mot à quiconque. Lorsque j’en ai fait la remarque, Mikaëlle me dit « attend ne dis plus rien je vais chercher mon calepin car j’ai noté le rêve que j’ai fait avant hier soir en étant persuadée que c’est en rapport avec le message que tu vas nous partager ». Elle nous lit alors ce rêve que je vais évoquer globalement dans sa première partie qui en rapport avec ce message.

samedi 14 janvier 2017

La Lèpre d’Ozias ou ma place et mon service dans le Corps


par Éliane COLARD  
(Message donné en Guadeloupe le 07 Octobre 2016)

Le Seigneur a mis sur mon cœur ce message qui questionne sur notre place dans le Corps et plus largement, notre service dans l’Église. Nous verrons comment cette place dans le service ne peut se trouver que dans le cadre d’une obéissance à un ordre reçu de la tête de ce Corps et non selon des convenances humaines.
Nous ne sommes pas appelés à faire les choses par convenance personnelle, sociale ou traditionnelle, ni même parce qu’il faut les faire ou qu’il n’y aurait personne d’autre pour les faire. Si cela peut fonctionner ainsi sur un plan naturel, humain, charnel, ce n’est pas le cas sur le plan spirituel où nous sommes censés vivre selon des règles qui ne sont pas celles de ce royaume terrestre qui nous environne mais celles du royaume céleste de Dieu. Nous avons constamment le choix entre faire les choses selon nos idées et conceptions, ou les faire selon la pensée du Seigneur. Tout en étant Chrétiens, nous pouvons soit marcher par l’Esprit avec une intelligence renouvelée par l’Esprit de Dieu, soit marcher par la chair selon notre propre intelligence nos propres pensées.