samedi 19 décembre 2015

Devenir meilleurs

Jean-Luc B


Depuis la Résurrection les chrétiens se réunissent régulièrement, mais la plupart du temps sans beaucoup s'interroger sur la façon dont est conçue véritablement l'édification du Corps de Christ. Pourtant, comme l'apôtre Paul le déclare très clairement il est tout à fait possible de se réunir en assemblée pour devenir pires (1 Corinthiens 11 ; 17.), et l'histoire des rassemblement chrétiens depuis 2 000 ans en a malheureusement fait trop souvent la démonstration...

Lorsque Paul écrit sa première épître aux Corinthiens, il est conscient de ce problème et il y apporte des solutions inspirées par l'Esprit, mais il semble bien que la lecture que nous faisons de ces enseignements soit passablement déformée par notre propre vécu ecclésial, qui avec les siècles et l'apport des philosophies extérieures s'est hélas beaucoup éloigné des pratiques initiales de la première Église. Car contrairement à ce que s'imaginent certains prétendus « littéralistes » la lecture d'un texte (quel qu'il soit) n'est jamais instantanée ni littérale, mais passe forcément par le filtre déformant plus ou moins conscient de notre interprétation personnelle. C'est déjà valable pour les lectures profanes, mais ça l'est encore plus pour les Textes Inspirés. Nous avons donc besoin d'un profond renouvellement intérieur pour comprendre la véritable intention des auteurs (les prophètes et les apôtres) et encore plus de l'Inspirateur (le Souffle Saint) des Textes Sacrés. Selon ce qu'en écrivait Paul :

« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre compréhension, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » (Romains 12 ; 2.).