samedi 14 novembre 2015

Un cavalier nommé "la mort"

Trouvé sur PasteurWeb

La description que Jean donne dans le livre de l'Apocalypse est brève mais terrifiante : 

Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

Il semble que le cheval de couleur de mort, monté de son cavalier destructeur,  soit sorti et parcourt le monde semant l'horreur, la détresse, la terreur, Chaque jour des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants meurent dans des circonstances épouvantables : les guerres, les attentats de plus  en plus meurtriers, des maladies inconnues qui surgissent, des épidémies,  des famines endémiques,   les accidents de toutes sortes, les cataclysmes terrestres et maritimes, la cruauté, les crimes abominables, certains humains devenant comme des bêtes sauvages, et puis tous ceux qui se suicident à cause  des conditions de vie insupportables.


Le comportement d'une cruauté inimaginable d'hommes et de femmes aveuglés par la haine ou  le désir de faire du mal dépasse ce qui est chez les bêtes sauvages l'instinct de chasser et de tuer pur se nourrir.

Depuis des siècles, dans toutes les civilisations et les génération,  l'être humain a démontré la dimension de sa cruauté et de sa barbarie.


L'idéologie du nazisme est allée jusqu'à l'extrême de l'horreur. Les hordes du cardinal Richelieu se sont distinguées par leur énergie sanguinaire contre les cévenoles protestants. Les arabes, déjà, sont venu semé la terreur jusqu'à Poitiers. Et voilà qu'au siècle des droits de l'homme et d'une civilisation "respectable" un Islam radical, fanatique et barbare sème la mort et crée la frayeur.


Nous vivons une époque particulière pendant laquelle les événements qui se produisent ressemblent à ce qui a été annoncé par les prophètes, par Jésus-Christ lui-même et par ses apôtres.


Lorsque qu'ils arrivent les questions surgissent ainsi que les commentaires. Quel doit être le comportement de ceux qui croient au Seigneur Jésus-Christ ?


D'abord se rappeler ses paroles :
 "gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent." Matthieu 24.6

Il faut que ces choses arrivent

Il y a des choses qui doivent se produire, quoiqu'il en résulte malheureusement des souffrances pour le monde. 


Rappeler les paroles de Jésus ne signifie pas rester indifférent aux souffrances qui découlent des malheurs qui surgissent sur la terre. La compassion  est le sentiment qui doit nous animer et dans la mesure de nos possibilités nous porter à secourir ceux qui sont dans la détresse.


Attention aussi à nos jugements :


Ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? Luc 13:4 


Il est toujours possible d'avancer des réponses aux "pourquoi", mais sont elles les bonnes ? 

Certains disent : Pourquoi Dieu qui connaît et peut tout, permet-il ces choses ? 


La parole d'un prophète vient à la pensée : 


En des temps comme ceux-ci, le sage se tait; Car ces temps sont mauvais. Amos 5:13  
 

Pourtant l'analyse de la situation actuelle du monde et des nations montre que  l'on assiste à l'affrontement de deux cultures aux concepts religieux fondamentalement opposées : l'islam, le monde musulman, contre le christianisme, le monde occidental. 


Nous devrions être très attentifs à la formation  de ces deux blocs. Malgré le fait que certaines nations voudraient rester neutres dans ce conflit, un jour ou l'autre elles y seront confrontées.  


Si nous observons attentivement l'évolution des peuples, nous constatons qu'il y a une influence de plus en plus grande de l'islam radical dans le monde. C'est comme un fleuve qui monte.


Bien sur il s'agit, comme toujours dans ce genre de conflits, d'extrémistes religieux, de gens endoctrinés par les thèses radicales de certains leaders fanatiques et obnubilés par l'idée d'une domination mondiale de leur "idéal" dévoyé.


Mais, il y a t-il un Islam modéré ? L'ordre de leur prophète n'est-il pas de dominer le monde entier par le Coran ou par l'épée ?


Jésus a mis en garde contre  le "prosélytisme" qui engendre des hommes et des femmes aveuglés par leurs idées.


Cependant, je crois que dans tout ce qui se produit actuellement il y a une préparation de l'accomplissement final de ce que les prophètes et Jésus lui-même ont annoncé. 


Les éléments du dessein final de Dieu se mettent en place.


Il est bon d'avoir à la pensée, que la paix à laquelle aspire le monde, un espèce de consensus général, ne pourra avoir lieu par la sagesse des peuples et de leurs gouvernants.


Un règne de justice et de paix ne sera établi  que  par Celui que Dieu a destiné à régner : Son Fils Jésus-Christ. Tant que les hommes le rejetteront leurs efforts seront vains !


C'est cette espérance qui anime ceux qui l'attendent pour leur salut et l'accomplissement des desseins de Dieu pour le monde.


Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.
Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.
1 Thessaloniciens 5.2/3


Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres.
Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.
Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit.
Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut.
Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ, qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui.
C’est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites.

Instruisez-vous  par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Matthieu 24.32/33


Soyez sur vos gardes...Marc 13.23


Prenez garde...Veillez...Priez...Marc 13.33

Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. Luc 21:36  

Pasteur Web 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire