samedi 24 octobre 2015

Vengeance ou pardon ?




Un prédicateur nommé Peter Miller vivait en Pennsylvanie pendant la guerre d'Indépendance aux États-Unis. Il était bien connu et estimé dans la région, mais un voisin le détestait et l'insultait constamment. Un jour, ce voisin fut arrêté et condamné à mort pour trahison, à Philadelphie. Quand la sentence fut connue, Miller se mit immédiatement en route pour faire appel à George Washington, qui devint plus tard le premier président des États-Unis.
Miller prit énergiquement la défense de l'homme condamné à mort, mais Washington répondit:
– Je suis désolé, mais je ne peux pas gracier votre ami.
– Mon ami! s'exclama Miller. Cet homme est mon pire ennemi dans ce monde! Mais le Christ nous demande de prier pour ceux qui nous font du tort, et de pardonner.
– Cela change tout, dit Washington, stupéfait. Il sera pardonné par égard pour vous, et c'est vous qui allez lui annoncer sa libération.
Miller obtint le document nécessaire, et se remit en route pour parcourir à pied les 25 kilomètres qui le séparaient du lieu de l'exécution, prévue pour le lendemain. Il arriva juste à temps. Quelle ne fut pas la surprise du condamné lorsque Miller tendit le document qui lui sauvait la vie! Il reconnut alors publiquement les calomnies qu'il avait répandues sur lui.
Combien est grand l'amour de Dieu, qui nous a offert, à nous ses ennemis, la grâce et la vie! Mais pour cela, il a dû livrer à la mort son Fils unique et bien-aimé.

Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent; bénissez ceux qui vous maudissent; priez pour ceux qui vous injurient.
Luc 6. 27, 28


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire