vendredi 30 octobre 2015

La source du Dragon et la Source du Sanctuaire céleste.

Ou comment passer de la source du Dragon à la Source du Sanctuaire céleste.
E. Colard 


Ces derniers jours le Seigneur m’a conduit à relire les livres d’Esdras et Néhémie. Dans le premier nous voyons comment l’autel et le temple du Seigneur ont été rétablis, et dans le second nous voyons comment Néhémie a conduit le peuple dans la restauration des murailles et portes de Jérusalem.

Esdras signifie « Secours » alors que Néhémie signifie « L’Eternel a consolé ». L’Ange de l’Eternel que Zacharie voit en Vision lui adresse des paroles de consolation à propos de Jérusalem car c’était le temps de la reconstruction de la ville [temps des ministères d’Esdras mais surtout de Néhémie] Zacharie 1/13 à 17. Et l’ange termine en disant : « car l’Eternel consolera encore Sion, il choisira encore Jérusalem ». Le Dieu qui avait envoyé des Cornes pour disperser Israël Juda et Jérusalem s’apprêtait à envoyer des Forgerons pour effrayer et abattre ces cornes des nations. La consolation de Jérusalem était en marche et c’est la vision qui était envoyée au Prophète assistant le peuple en ce temps-là.

Du temps d’Esdras sous la direction de Zorobabel et Joshua, le culte fut donc rétabli sur ses bases. Ce n’est pas rien, cela nous parle d’un retour à Dieu et aux fondamentaux de sa Parole qui ont un temps été oubliés par le peuple. Et de fait beaucoup parlent depuis un moment d’un retour à ce que dit La bible au sujet de l’église (qui n’est pas un bâtiment etc) et du culte qui doit être en esprit et vérité et non pas un ensemble de traditions fussent-elles évangéliques.

samedi 24 octobre 2015

Vengeance ou pardon ?




Un prédicateur nommé Peter Miller vivait en Pennsylvanie pendant la guerre d'Indépendance aux États-Unis. Il était bien connu et estimé dans la région, mais un voisin le détestait et l'insultait constamment. Un jour, ce voisin fut arrêté et condamné à mort pour trahison, à Philadelphie. Quand la sentence fut connue, Miller se mit immédiatement en route pour faire appel à George Washington, qui devint plus tard le premier président des États-Unis.
Miller prit énergiquement la défense de l'homme condamné à mort, mais Washington répondit:
– Je suis désolé, mais je ne peux pas gracier votre ami.
– Mon ami! s'exclama Miller. Cet homme est mon pire ennemi dans ce monde! Mais le Christ nous demande de prier pour ceux qui nous font du tort, et de pardonner.