dimanche 17 novembre 2013

Des oreilles pour entendre ce que dit l’Esprit

Par Éliane Colard



Marc 4/9- : «  Que celui qui a des oreilles pour entendre entende » .  Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. Il leur dit : c’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont au dehors tout se passe en paraboles  afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point ….».


Pour les disciples (dans ces passages c’était le cas de ceux qui l’entouraient avec les douze), le royaume des cieux n’est pas censé être un mystère hors de portée. Pourtant Jésus s’étonnait de ce que ses disciples ne saisissait pas ce qu’il leur disait : au Verset 13 il leur dit : « vous ne comprenez pas cette parabole comment comprendrez-vous toutes les paraboles ? ». Les disciples de Jésus étaient censés comprendre le langage du Fils de Dieu car c’est à eux qu’était « donné » le mystère du royaume des cieux. Mais aujourd’hui encore Jésus pourrait faire la même remarque étonnée sur notre incompréhension chronique face au langage qu’utilise souvent l’Esprit de la prophétie qui est le témoignage du Fils de Dieu. 

samedi 16 novembre 2013

Qui bâtit quoi ?



Il y a une grande leçon à tirer de la confusion entre la pensée de Dieu et les idées religieuses humaines que nous pouvons voir à l'oeuvre dans les Écritures saintes. Cette incompréhension malheureusement habituelle entre la chair et l'Esprit est presque aussi ancienne que la religion juive. Car lorsque David va s'installer dans un palais, il va se mettre en tête de bâtir à Dieu une « maison en dur » comme la sienne. Le prophète Nathan va être chargé de lui annoncer la pensée de Dieu à ce sujet, ce qui sera bien autre chose qu'une histoire de bâtiment et d'organisation ! Nous pouvons tous profiter de la leçon :