lundi 30 septembre 2013

Le Prophète savant

par Chip Brogden

savant (n.): 

1…une personne mentalement fragile ayant des capacités exceptionnelles ou qui brille dans un domaine particulier; 

2…une personne qui est très au fait d’un sujet précis mais n’en sait que très peu sur les autres choses.

« … Le prophète est fou, l’homme inspiré a le délire… » (Osée 9: 7.)

« Qu’est-ce qu’un génie? Se pourrait-il qu’un génie soit un homme hanté par la Voix [de Dieu], oeuvrant et travaillant comme un possédé pour arriver à des fins qu’il ne comprend que vaguement ? »

A. W. Tozer


(Lorsque Chip Brogden a mis en ligne cette réflexion sur « le prophète savant », beaucoup l'ont reprise et mis en ligne sur leur sites et leurs blogs. Malheureusement, après une lecture superficielle certains d'entre eux ont cru que la pensée de A.W. Tozer ci-dessus -que Chip mettait en introduction de sa réflexion- était la signature de l'ensemble de cette exhortation. On en est même arrivé à un moment où des lecteurs ont carrément reproché à Chip d'avoir faussement signé un billet qui aurait été l'oeuvre de Tozer! Cette accusation non fondée due à une lecture trop rapide et à une mauvaise compréhension de ce qui était réellement écrit, devrait nous amener à réfléchir à ce qui peut se passer lorsque les choses sont faites sans cet amour de la vérité que nous devons tous recevoir d'En Haut pour parvenir au salut et y demeurer...)

(Le pronom masculin n’est utilisé dans cet article que par convenance personnelle. Nous ne voulons pas mettre en avant nos frères, ni manquer de respect à nos soeurs.)

Le prophète savant est une personne affligée d’un autisme céleste qui la rend quasiment incapable d’avoir des relations normales avec ceux qui l’entourent.

dimanche 29 septembre 2013

Témoignage de l'église de Fukushima





L'église évangélique d'Angoulême a invité monsieur Sato, pasteur responsable à Fukushima, à venir faire une série de conférence sur ce que les membres de son église évangélique avaient vécu pendant les terribles moments qui ont suivi la catastrophe nucléaire qui a frappé le Japon en mars 2011. Une vidéo en français est maintenant disponible :

samedi 28 septembre 2013

Comme au travers du feu

Éliane Colard



Dans le cadre de ce message, je mettrai l’accent sur le message prophétique d’Amos : ce qu’il a à dire à l’église d’aujourd’hui. Il a été posé sur mon cœur comme un fardeau au début de cette semaine et je sens l’urgence de le libérer. Comme au temps d’Amos, nous sommes aujourd’hui dans une période où le peuple de Dieu néglige ou méprise les avertissements et se moque des sentinelles. L’apôtre Pierre l’avait prophétisé, nous y sommes (2 Pierre 3/ 3 à 9) : « …Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries marchant selon leurs propres convoitises,, et disant : où est la promesse de son avènement ? .. les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissent de sa promesse comme quelques uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant qu’aucun périsse mais voulant que tous arrivent à la repentance ».


Depuis Noé, toutes les sentinelles envoyées par Dieu ont essuyé les moqueries et quolibets de ceux qu’ils devaient avertir ; puisque la patience de Dieu fait que son jugement ne suit pas toujours de près l’avertissement donné, le peuple retourne très vite à ses occupations. Et lorsqu’arrive le malheur il est trop tard, on ne peut plus sauver l’essentiel.

mercredi 25 septembre 2013

La question alimentaire

par T.Austin Sparks

Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal (Hébreux 5/13-14).


En temps d’urgence nationale, pour raison de guerre menaçante ou réelle, l’un des aspects les plus vitaux, et qui gouverne en grande partie l’issue de la crise, c’est celui de l’approvisionnement alimentaire. Le conserver est une caractéristique primordiale tant en matière de défense que d’attaque. L’empêcher de tomber entre les mains de l’ennemi est une tactique de victoire. Si cela est vrai dans le domaine naturel et terrestre, c’est certainement vrai dans le domaine spirituel et céleste. Les chrétiens ne réalisent pas toujours qu’ils sont nés à la vie nouvelle dans des conditions qui sont comme marquées par une situation d’urgence. C’est-à-dire, qu’un état de guerre a existé depuis le jour où Adam a péché, et que cette guerre est de plus en plus intense, à mesure que s’approche la consommation des temps. Une caractéristique de cette guerre est la question alimentaire, et la question finale dans le cas de chaque croyant portera sur la nourriture spirituelle (qualité/quantité). Il en est aujourd’hui comme du temps de Gédéon. En un temps où les Madianites gâchaient et détruisaient  toutes les productions et récoltes du pays, Gédeon fut suscité par Dieu pour être utilisé comme un libérateur, car secrètement, il s’était livré pour conserver la nourriture de ses frères (la mettant à l’abri de Madian), afin de vaincre l’ennemi Juges 6/11.

Mais pour examiner la question de l’alimentation en général, il y a des analogies assez simples entre le naturel et le spirituel.

vendredi 6 septembre 2013

AU BOUT DE L'ALCOOL...

.
Rencontre avec Aimé DUVAL


Il avait disparu celui qui chantait: Qu'est-ce que j'ai dans ma petite tête, le Ciel est rouge, Rue des Longues-Haies... Des succès qui ont fait le tour du monde et qui continuent de courir sur les lèvres, car le père Duval avait su créer une véritable chanson populaire d'inspiration religieuse. Il avait disparu... Ou plutôt il avait sombré au fil d'un voyage au bout de la nuit. Un voyage dont il est revenu et qu'il a raconté dans un livre et qu'il reprend, ici, pour nous. Avec émotion, passion, tendresse...


-Pourquoi un jour, on se décide à raconter un voyage au bout de la nuit ?
Je le devais à tous ceux qui m'ont fait confiance lorsque je chantais Jésus-Christ et qui avaient le droit de savoir ce que j'étais devenu.
Mais je le devais surtout aux alcooliques. Quand je ne l'étais pas moi-même, quand la maladie ne s'était pas encore déclenchée chez moi, je passais à côté d'eux avec indifférence. Je ne avais pas ce que c'était! Mais quand je suis devenu alcoolique à mon tour, j'ai découvert que c'était effroyable, pire que tout ce que l'on peut imaginer. Et quand j'ai appris que nous étions 13% en France - plus de 6 millions! -, la révolte est montée en moi. Une colère que je n'ai pu maîtriser.

mercredi 4 septembre 2013

Le Seigneur reviendra !

.






- 1 -
Le Seigneur reviendra (bis)
Il l'a promis
Il reviendra la nuit qu'on n'l'attend pas
Le Seigneur reviendra (bis)
Il l'a promis
Ne sois pas endormi cette nuit-là.