jeudi 26 mai 2011

Attendre Dieu

(NDLR) Puisque nous sommes actuellement dans le thème des oppositions fondamentales entre l'esprit de la "Bête" et la pensée de l'Esprit de Dieu, je vous propose cette réflexion intéressante de Pasteurweb:

Attendre Dieu .

Pour la plupart et peut-être pour tous, c'est la chose la plus difficile, surtout à notre époque où tout va tellement vite.

Avant Internet il fallait au moins 24 ou 48 heures pour qu'une lettre arrive à son destinataire, aujourd'hui d'un seul clic votre message est instantanément transmis et reçu. Nous nous sommes habitués à l'immédiat et le moindre retard nous fait trépigner d'impatience.

L'esprit du monde c'est rapidité, productivité, rentabilité !  La priorité c'est la rentabilité économique, "le temps c'est de l'argent". Votre personnalité, vos sentiments, vos émotions, votre sens de la réflexion, doivent laisser la place à la sacro sainte "productivité". Si vous ne produisez pas selon les critères du système économique qui régit notre société vous êtes un looser, un perdant, un boulet, un poids mort. D'ailleurs la pression engendrée par le souci de la rentabilité est plus en plus insupportable et elle conduit beaucoup de personnes à la dépression professionnelle et au suicide.

mardi 3 mai 2011

La « Bête » établit son empire, mais qui la voit ?

Beaucoup ont déjà sa « marque » dans leurs actions (la main) et dans leurs schémas de pensée (le front), mais combien en sont conscients...

Quelle « marque » ?

Il existe actuellement une catégorie de chrétiens qui cherchent absolument à découvrir quelle sera cette fameuse « marque de la Bête » qui va être posée « sur le front ou sur la main » (Apoc. 13 : 14-18.). Il le font avec la louable intention de pouvoir discerner ce qu'ils pensent être un « objet » dangereux, puisqu'il serait capable de leur faire perdre leur salut. Ils s'imaginent qu'il suffirait de refuser de le porter pour avoir droit à la vie éternelle.

Mais est-vraiment ce que la Bible nous en dit ? Suffirait-il vraiment d'accepter -ou de refuser- de porter un objet ou une « marque », pour perdre son salut ou le conserver? N'y a-t-il pas des choses bien plus sérieuses et plus profondes à comprendre dans ce texte prophétique ? Un code-barre ou une puce électronique feront-ils vraiment la différence concernant notre destinée éternelle ?