dimanche 20 février 2011

L'Assemblée des justes

http://www.pasteurweb.org/EntreePasteurweb.htm

Réfléchir à la nature de l'Assemblée des justes m'a aidé à me situer plus librement par rapport à ce qu'on appelle l'Eglise et les églises,  mais surtout a mieux réaliser la valeur de ma relation personnelle avec le Seigneur Jésus-Christ, le centre et la source de toute véritable vie. 

Le salut de notre âme ne dépend pas de l'église à laquelle nous appartenons, mais du Christ seul.

Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils.
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.
Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

mercredi 16 février 2011

Iran : "Marco" libéré hier sous caution.



Le pasteur Behrouz Sadegh-Khandjani, président du Conseil National de l’Eglise d’Iran (un mouvement pentecôtiste autochtone) a été libéré lundi 15 février contre une caution de 150.000$. Jugé le 5 février dernier par la Première chambre du Tribunal révolutionnaire pour “atteinte à la sûreté de l’Ordre”, le pasteur Khandjani, qui vient de subir 8 mois d’emprisonnement dans des conditions extrêmes, attend toujours un verdict.

vendredi 11 février 2011

Angleterre : Susanne Wilkinson : une chrétienne persécutée par le lobby homosexuel

Nouvelles de France

Susanne Wilkinson. Ce nom ne vous dit sans doute rien mais, outre-Manche, l'affaire qui la met en cause fait grand bruit. Susanne est propriétaire d’un B&B à Cookham, dans le Berkshire. Elle est accusée d'avoir discriminé Michael Black et le conseiller municipal libéral-démocrate John Morgan en raison de leur orientation sexuelle le 19 mars 2010. Ils ont décidé d'amener l'affaire devant les tribunaux.

Selon l'Observatoire de la christianophobie, Susanne Wilkinson a expliqué “courtoisement” aux deux hommes à leur arrivée dans l'auberge pourquoi elle ne pourrait pas leur offrir de chambre ce soir. Précisant qu’elle n’était pas homophobe, elle leur a expliqué qu'elle leur aurait bien proposé deux chambres uniques mais que toutes étaient pleines. Francis, son mari, un ancien employé de la City, a quant à lui exposé poliment aux deux hommes que les laisser partager un lit dans leur auberge allait contre leur foi chrétienne.

jeudi 10 février 2011

Afghanistan : Un chrétien afghan a trois jours pour revenir à l'islam, sous peine d'être mis à mort

Christianophobie.fr/christianismeaujourdhui.info

Said Musa, un chrétien de 45 ans dont nous vous parlions le 17 novembre 2010, sera exécuté dans les trois jours s’il refuse de se reconvertir à l’islam, indique Christian Today. L’homme a été arrêté il y a environ huit mois pour apostasie; il avait été identifié dans un documentaire télévisé portant sur les baptêmes en Afghanistan. A cause des risques encourus, aucun avocat n’a souhaité le défendre.

Le Fonds Barnabas (site), qui vient en aide aux chrétiens persécutés a lancé une pétition demandant instamment aux gouvernements occidentaux de faire pression sur le président afghan Hamid Karzai pour qu’il relâche Said Musa et pour que les chrétiens ne soient plus emprisonnés ou exécutés.

mercredi 2 février 2011

Viens me rejoindre sur l'eau !

.
Le passage relatant la marche de Jésus et Pierre sur l’eau est une remarquable leçon sur le rôle de la foi chez le disciple. Trois évangélistes rapportent l’incident : Matthieu, Marc et Jean.
Chacun le raconte à sa manière. Certains éléments se recoupent, d’autres diffèrent. La combinaison des trois descriptions nous donne une bonne idée de ce qui s’est passé sur la mer de Galilée cette journée-là. Lisons le récit de Matthieu :


'' Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul. La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire. A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. Jésus leur dit aussitôt : Rassurez–vous, c’est moi ; n’ayez pas peur ! Pierre lui répondit: Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus.Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve–moi ! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit: Homme de peu de foi, pourquoi as–tu douté ? Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa. Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent: Tu es véritablement le Fils de Dieu.'' (Matthieu 14:22-33)