samedi 31 décembre 2011

Égypte : quand les musulmans participent à la protection les chrétiens


A l'occasion de la célébration de la fête de la nativité qui aura lieu le 7 janvier 2012, les responsables de l'église Copte orthodoxe égyptienne ont décidé d'envoyer des invitations aux différents responsables des partis politiques, y compris les salafistes.

.

Le temps de la vigilance pour la restauration



Le temps de la vigilance pour la restauration de la force de l’Épouse avant l’arrivée de l’Époux.


Par Eliane Colard



« Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.. » (Matthieu 24/ 42- 44).

C’est ici en gros le thème principal du message consigné dans la lettre à l’église de Sardes : Apocalypse 3. 1 à 6. Ce message a été donné à l’Apôtre Jean de la part de Celui qui est qui était et qui vient, et de la part des 7 esprits de Dieu : A savoir Jésus-Christ apparaissant dans toute la puissance de la perfection divine. Il se tient au milieu des 7 chandeliers d’or avec dans sa main droite 7 étoiles et dans sa bouche une épée à double tranchant : Apocalypse 1.

Dans ce livre de la Révélation, on remarquera une constante au sujet du chiffre 7. Il reflète souvent la « Perfection » dans les choses divines : ainsi 7 chandeliers (églises), 7 étoiles (anges), 7 lampes ardentes appelées encore « flambeaux ardents » ou 7 Yeux (les 7esprits de Dieu). Cette idée de perfection, l’ennemi tente parfois de la copier dans un but de séduction comme nous en avons l’exemple dans la symbolique des 7 têtes de la bête et ses sept diadèmes ou couronnes (Apocalypse 12).

jeudi 22 décembre 2011

Les origines historiques du Père Noël



Le Père Noël vient de loin. 


Les traces historiques de ce personnage multiformes qui est devenu aujourd'hui  le "Père Noël".

D'après un article de Martyne Perrot dans "Évangile et Liberté", Numéro 184 – Décembre 2004

Le Père Noël, un avatar de la Réforme et du capitalisme naissant.

D’où vient le Père Noël et qui est-il vraiment ? Ces questions ont-elles une légitimité quelconque, le Père Noël n’est il qu’un jeu d’enfant ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la question des origines a déjà soulevé d’âpres polémiques, non seulement dans les milieux des folkloristes, mythologues et ethnologues mais aussi au sein de l’Église.

Premières traces

En France, d’un point de vue folklorique, le manuscrit le plus ancien qui pourrait l’évoquer semble être un motet , servant de chant de quête, datant de la seconde moitié du XIIIe siècle. Écrit en dialecte picard par le compositeur Adam de la Halle, il commence ainsi :

( lire la suite ---- >)

.

samedi 10 décembre 2011

TEMPS EXCEPTIONNELS DANS L'ÉVOLUTION DE LA CONNAISSANCE


(Serge Tarassenko – physicien nucléaire – Swanage  – 7 mai 2006)


Nous vivons certes dans des temps exceptionnels, dont l’un des aspects les plus intrigants réside dans cette quête, cette recherche par des scientifiques, d’un sens ultime au drame humain, somme toute à l’homme et à son histoire. Je me réfère, entre autre, à l’ouvrage récemment publié en France par les Presses de la Renaissance et intitulé « Science et quête de sens », dans lequel des scientifiques du plus haut niveau, dont quatre prix Nobel, spécialisés dans des domaines très variés, s’expriment à travers des positions diverses. Ils abordent cette évolution de la connaissance scientifique qui va bouleverser notre vision du monde à travers la recherche de son sens. 

lundi 5 décembre 2011

L’échelle de Jacob et l’ouverture des cieux


Par Eliane Colard

Genèse 28/12 : « Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.

Verset 16 : « Jacob s’éveilla et dit : « vraiment le Seigneur est ici, mais je ne le savais pas. » Il eut peur et déclara : « Comme ce lieu est redoutable ! Ce n’est rien de moins que la maison de Dieu et la porte du ciel ».

Dans le nouveau testament nous trouvons un épisode qui rappelle cette échelle vue en songe par Jacob : c’est lorsque Jésus s’entretient avec Nathanaël (Jean 1/51) : « Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d'Israël Et Il lui dit : en vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme ». Il est incontestable que Jésus faisait ici une référence prophétique au songe de Jacob.

Béthel ou la Maison de Dieu

Après avoir vu le ciel s’ouvrir, Jacob avait fait un vœu dans lequel il avait tenu la déclaration suivante : « Cette pierre, que j'ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu » (Genèse 28/22). Puis bien plus tard, il dut retourner à Béthel sous les instructions de Dieu et à ce propos le texte rapporte ceci (Genèse 35/ 14) : « Jacob dressa là une pierre, il y versa de l’huile et une offrande de vin, pour en faire une pierre sacrée. Il appela Béthel - ce qui veut dire Maison de Dieu-, ce lieu où Dieu avait parlé avec lui ».

mardi 1 novembre 2011

Les bases bibliques de l'assurance du salut.


Dans les milieux évangéliques il existe une expérience spirituelle personnelle qu'on appelle « l'assurance du salut ». Elle consiste dans la révélation de l'amour de Dieu à notre égard et de la certitude qu'Il nous sauve par pure grâce, sans que nos mérites et nos oeuvres n'y soient pour rien. Cette expérience authentique est à la base de la plupart des véritables conversions. Elle s'appuie sur des vérités éternelles que la Bible nous révèle dans ses pages, des vérités concernant Dieu et la communion profonde qu'Il veut établir avec les humains.


Mais malheureusement, l'esprit des hommes est tortueux et éprouve de grandes difficultés à marcher correctement sur le droit Chemin (Eccl. 7 : 29.). L'intelligence religieuse humaine accouchant parfois de pensées dogmatiques qui n'ont plus rien de spirituelles et qui laissent les âmes ignorantes dans de fausses certitudes et des assurances trompeuses, il est important de discerner régulièrement si ces enseignements sont vraiment selon l'analogie de la foi. Car nous avons vu émerger et se développer une fausse doctrine qui se résume en une formule dangereusement simple : « une fois sauvé, toujours sauvé ». Cette formule simpliste (dont on ne trouve pas trace dans la Bible) berce d'illusions dangereuses le quotidien de beaucoup de chrétiens qui n'en ont plus que le nom, mais qui en ont renié la puissance de vie.

Nous allons donc essayer de sonder plus profondément ce que nous enseigne l’Écriture Sainte sur les véritables assurances sur lesquelles nous pouvons nous appuyer concernant le salut et la Vie éternelle.

Qu'est-ce que le salut ?

dimanche 23 octobre 2011

Ecouter les autres (D. Bonhoeffer)

De la vie communautaire (extrait du livre):
 
Écouter les autres

Le premier service dont nous sommes redevables aux autres membres de la communauté, c’est de les écouter. De même que le commencement de notre amour pour Dieu consiste à écouter sa Parole, de même le commencement de l’amour du prochain consiste à apprendre à l’écouter. C’est le propre de l’amour de Dieu pour nous qu’il ne se borne pas à nous parler, mais aussi à nous écouter. Apprendre à écouter notre frère, c’est donc faire pour lui ce que Dieu a fait pour nous.

mercredi 19 octobre 2011

Repenser les cinq ministères

par Frank Viola

On me demande souvent: « Frank, crois-tu aux cinq ministère mentionnés en Éphésiens 4? Et crois-tu que Dieu est présentement en train de les rétablir? » Dans cet article, je vais tenter de répondre à cette question.

Tout d'abord, ma réponse dépend largement de ce qu'on entend par « les cinq ministères ». De quels « cinq ministères » parlons-nous? Parlons-nous de la doctrine qui date de 200 ans sur la restauration des « cinq ministères » ? Ou alors, parlons-nous des dons que Paul avait en tête quand il écrivait Éphésiens 4:9-16?

La genèse d'une doctrine

En Angleterre au XIXe siècle, les chrétiens étaient très portés à adopter des croyances à propos de prophéties apocalyptiques concernant le millénium à venir. Le bouleversement de la Révolution française donnait au peuple de Dieu une soif pour un règne de paix qui mettrait tout en ordre.

En 1824, Edward Irving, un pasteur presbytérien en Écosse, a commencé à enseigner que « les cinq ministères » des apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et enseignants avaient disparu de l'église et qu'ils devaient être restaurés. Selon Irving, la restauration de ces ministères ouvrirait la voie au royaume millénaire de Christ sur la terre.

dimanche 16 octobre 2011

Le carburateur bouché

.
'' A vingt ans, je décidai de devenir mécanicien et j'entrai dans un garage. Un soir que je fus seul de service, un client téléphona : il était en panne et il fallait lui envoyer quelqu'un.

'' Je n'ai personne à vous envoyer, lui dis-je, je suis tout seul ici.''

Comme il insista pour que l'on vint à son aide, je fermai le garage et je partis.

A l'époque je ne connaissais pas grand-chose aux autos. Je ne savais pas où trouver la magnéto, ni le carburateur. Craignant que cet homme n'attendit de moi au-delà de mes capacités, je lui expliquai que je n'étais pas encore mécanicien . Ce fut de ma part une grave erreur: Ne vous excusez jamais de votre ignorance !

Il me dit : '' Dans ce cas, ne touchez pas à mon moteur !''.
Et il se mit lui-même à l'ouvrage, tournant, tirant, jusqu'à ce que, pour finir, il jeta la manivelle sur le trottoir, en s'écriant : '' Voyez si vous y pouvez quelque chose ! Moi, je renonce !''

mercredi 5 octobre 2011

Le témoignage du pasteur Mehdi Dibaj (1929 - 1994)

Un plaidoyer chrétien


Voici le plaidoyer du pasteur Mehdi Dibaj devant un tribunal en Iran, le 3 décembre 1993. En attendant son procès, il avait déjà passé neuf ans en prison. Il avait mis sa défense par écrit et une copie est arrivée, en son temps, à Portes Ouvertes.

Au saint Nom de Dieu par qui nous vivons et existons.

En toute humilité je remercie le Juge de la terre et des cieux pour cette occasion précieuse, et je m’attends à lui avec un esprit brisé pour qu’il me délivre de cette accusation selon sa promesse. Je supplie aussi les membres honorables de cette cour d’écouter ma défense avec patience et dans le respect du Nom du Seigneur.

mardi 4 octobre 2011

Le Chrétien face à la persécution

.
'' Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant; mais si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre.''( Matthieu 5,v.39 )

Ces versets mettent en évidence l'humiliation qui est attachée au nom de "chrétien". Du point de vue de la morale naturelle, si quelqu'un ne rend pas coup pour coup, c'est un lâche.

Du point de vue spirituel, si un homme ne riposte pas, c'est une preuve de la présence du Fils de Dieu en lui.

dimanche 2 octobre 2011

Dossier judiciaire de Youcef Nadarkhani





Depuis que la condamnation à mort de Youcef Nadarkhani pour apostasie est devenue une affaire publique et que des personnalités politiques internationales commencent à protester contre son éventuelle mise à mort, nous assistons dans les médias à une véritable guerre de l'information.
Après les ambassades iraniennes qui nous certifiaient au téléphone que le crime d'apostasie n'existait pas dans leur beau pays signataire de la charte sur les droits de l'homme à l'ONU, nous avons dans un premier temps vu passer une info  qui citait les déclarations d'un sertain Mr Gholam-Ali Rezvani, prétendument « chargé des affaires sécuritaires et politiques » qui a prétendu que (je le cite) Youcef « Nadarkhani est un sioniste, un traître et a commis des crimes sécuritaires », alors qu'aucun des éléments du jugement d'appel qui l'a condamné à mort n'en parle. D'autres médias français avaient relayés cette information avant de la retirer de leurs sites

jeudi 29 septembre 2011

Iran : Un pasteur tient ferme dans la foi, et fait face à son éxécution


28 septembre (Compass Direct News)

Dans la semaine qui vient le tribunal se prononcera sur le sort de Youcef Nadarkhani.

Le Pasteur Youcef Nadarkhani a aujourd’hui refusé de renier sa foi chrétienne, lors de la quatrième et dernière audience du tribunal iranien, qui jugeait en appel la sentence de peine de mort pour apostasie (abandon de l’Islam).

Le palais de justice de Rasht, à 243 km au Nord Ouest de Téhéran, était sous le contrôle des forces de sécurité depuis le 25 septembre, date de l’ouverture du procès en appel. En application de la charia, la cour a donné chaque jour pendant 3 jours (lundi mardi et mercredi), la possibilité à Youcef Nadarkhani âgé de 35 ans, de renier sa foi chrétienne et de revenir à l’Islam pour sauver sa vie. Chaque fois il a refusé d’abjurer.

Une source proche de la famille déclare : « je suis en contact avec l’Iran, mais les nouvelles ne sont pas très bonnes, nous verrons. Si ils veulent vraiment le tuer ils peuvent le faire, ils le peuvent parce qu’il n’a pas renié sa foi. Le délai se terminait aujourd’hui. Nous remettons toutes choses entre les mains de Dieu »

mardi 27 septembre 2011

IRAN URGENT



Le 25 septembre 20011, la troisième chambre de la Cour Suprême de Qum a rendu son verdict à l'appel déposé par Youcef Nardarkhani après sa condamnation à mort par la Première cour du Tribunal Révolutionnaire.

Les juges Yari et Mohammadi Kashani ont décrété qu'effectivement Youcef Nadarkhani n'était pas musulman avant de devenir chrétien et qu'il ne pouvait pas donc être condamné à mort pour apostasie simple, mais qu'il restait coupable « d'apostasie nationale ». C'est à dire que comme ses parents étaient musulmans, il était tenu de revenir à la religion de ses ancêtres. Il a été donné à Youcef Nadarkhani un délai de trois jours pour se rétracter et redevenir musulman. Passé ce délai, la condamnation à mort sera exécutoire et Youcef risquera à chaque instant d’être mis à mort dans sa prison.


Petit résumé de l'histoire judiciaire de Youcef :

 http://blog-porte-parole.blogspot.com/2011/09/youcef-nadarkhani-recapitulatif.html

lundi 26 septembre 2011

La chair de « Jésus-Christ homme » était-elle différente de la nôtre ?



Il y a toujours eu dans l'histoire de l’Église des gens qui ont voulus attaquer la nature exceptionnelle de Jésus-Christ notre Sauveur. Certains ont nié son humanité en voulant n'en faire qu'un pur esprit n'ayant qu'une « apparence » physique, et d'autre, à l'opposé, ont prétendu qu'Il n'était qu'une créature de Dieu comme les autres et ont nié sa Divinité. 

Les premiers siècles ont retenti de ces débats interminables qui n'étaient que la démonstration d'une incapacité à croire simplement la Parole, qui nous montre de façon évidente que deux natures (humaine et divine) cohabitaient en Christ sans que l'une efface l'autre. Et c'est ainsi que le salut divin a pu parvenir jusqu'à nous, la Divinité venant habiter l'humanité (selon la promesse de Gen. 3 : 15.) pour y vaincre celui qui l'avait réduit en esclavage à cause de la peur de la mort :

« Ainsi donc, puisque les enfants ont en commun le sang et la chair, Lui aussi, pareillement, partagea la même condition, afin de réduire à l'impuissance, par sa mort, celui qui détenait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le diable, et de délivrer ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d'esclaves. » (Heb. 2 : 14-15.)

mercredi 21 septembre 2011

Israël : harcellements contre des messianiques

Des Tracts harcèlent une minorité en diffusant adresses et numéros de téléphone:
Compass Direct News (15 septembre)

Les Juifs messianiques d’une banlieue ouest de Jérusalem, continuent d’être harcelés à cause de leur foi.

Cette fois, des tracts anonymes visant des membres des assemblées Messianiques ont été placés dans les lieux publics. Ces prospectus sont apparus il y a 2 semaines dans la ville de Mevasseret Zion. Ils donnent les adresses et numéros de téléphone de Juifs Messianiques, et parfois leur photo. Asher Intrater, le dirigeant de l’assemblée Ahavat Yeshua, pense que le but de tout ceci est d’amener d’autres habitants à harceler où nuire aux Juifs Messianiques. « Sinon pourquoi y aurait il les adresses sur ces tracts? », ces tracts  « ont pour but de nous chasser du quartier » déclarait il.

dimanche 18 septembre 2011

La Trinité : dogme et réalité d'une formule mal comprise.


« Ce n'est pas à la compréhension que l'insensé prend plaisir, c'est à manifester ses raisonnements. » Prov. 18 : 2.)

Lorsqu'ils parlent de la Réalité Divine, il arrive parfois que des chrétiens commettent la même erreur que les musulmans et les témoins de Jéhovah. Ils sélectionnent les Textes Inspirés qui vont dans le sens de leurs idées et rejettent malheureusement comme négligeables ceux qui ouvrent à une autre compréhension de l'Identité du Sauveur du monde. Pour la simplicité de leurs démonstrations, ils balaient d'un revers de la main les Textes Inspirés qui nous démontrent la Nature Divine du Fils de Dieu et ne s'appuient que sur ceux qui démontrent son humanité. Or il est important de savoir que le Parole ne peut pas être découpée et défigurée pour ne mettre en valeur que ce qui nous plait.

La compréhension des choses divines doit obligatoirement passer par un respect sans failles de la totalité des Textes Inspirés, selon les principes fondamentaux que nous ont légués les pères de la Réforme et qui nous ont libérés du joug de Rome :

La Parole;
Rien que la Parole;
Toute la Parole.

dimanche 4 septembre 2011

Le cœur humain

(Pasteurweb)

Dans un article précédent je vous parlais de l'échec, en particulier en ce qui concerne la foi et la prière. Avec ce présent texte il sera question  de la difficulté que nous rencontrons au sujet de notre sanctification.

La sanctification est indispensable pour entretenir une réelle et bonne communion avec Dieu notre Père céleste, avec le Seigneur Jésus-Christ notre Sauveur et avec le Saint-Esprit qui habite et opère en nous. 

Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Hébreux 12:14 

Il est donc important de faire de la sanctification un objectif vers lequel nous tendons dans une recherche persévérante. Or nous constatons avec tristesse que nous retombons souvent dans les mêmes fautes et que notre résistance au péché est bien fragile.

samedi 3 septembre 2011

Youcef Nadarkhani, récapitulatif.

Voici un bref récapitulatif de l'histoire de Youcef.

La situation aujourd'hui: 

Youcef est sous le coup d’une condamnation à mort pour apostasie. La cour suprême maintient cette sentence de mort car elle est basée sur une fatwa du Chef Suprême. Toutefois il a été demandé à la cour locale de Justice de Gilan de réexaminer la situation de Youcef, afin de déterminer s’il était vraiment musulman. Si elle le confirmait, Youcef devrait impérativement se rétracter. S'il n'abjure pas de sa foi, il sera mis à mort. Le réexamen de son cas par la cour de Gilan devrait avoir lieu dans le courant de l’automne.

lundi 29 août 2011

Les structures de l’Église selon le plan de Dieu.


Les fausses opinions sont comme de la fausse monnaie: Elle est d'abord frappée par de grands coupables, puis dépensée par d'honnêtes gens, qui perpétuent le crime sans savoir ce qu'ils font. Comte Joseph de Maistre.

Lorsque Jésus-Christ a fondé l’Église, il nous a bien dit qu'il la bâtirait Lui-même :

« Je bâtirai mon Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle. » (Mat. 16 : 18.)

Pourtant, depuis 2 000 ans nous pouvons malheureusement constater que tous les systèmes religieux existants ne se sont malheureusement pas édifiés par Sa puissance, mais par une action et une vision humaine, avec tout ce que cela représente comme dynamiques opposées à la foi dans le Règne et la puissance de Dieu. Ces dynamiques perverses ont malheureusement eu des effets malfaisants sur les gens qui s'y trouvaient qui ont été étudiées et dénoncées par différents observateurs du cheminement douloureux de la véritable Église au cours de l'histoire. Les plus connus des ouvrages concernant ce problème sont visibles et téléchargeables sur le net.

jeudi 25 août 2011

Réforme des structures ou réforme des coeurs ?



Il y a un écueil important à éviter lorsque nous prenons conscience de notre insatisfaction des relations ecclésiales et que nous nous lançons à la recherche de « l'église idéale » dans une démarche solitaire. Il y a réellement du danger dans ce genre de recherche et il est important de savoir que la plupart des sectes ont précisément commencées lorsque quelqu'un a éprouvé une profonde insatisfaction dans le milieu religieux où il évoluait. Malgré sa conversion, il n'était pas satisfait et il cherchait « plus », il cherchait « davantage ». Davantage de consécration, davantage d'amour, davantage de communion fraternelle, davantage de « présence de Dieu ». Apparemment, il n'y a rien de mal à vouloir toutes ces choses, mais c'est pourtant dans cette « recherche spirituelle » qu'ils ont expérimentés des apparitions angéliques séduisantes, ou des « visions célestes » qui les ont amenés à fonder des sectes où leur idéal de recherche ne se réalise pourtant pas...

mardi 23 août 2011

Qui avait raison ?


Trois aveugles se promenaient ensemble sur le chemin de la vie.

Ils rencontrèrent une homme qui voyait et qui leur dit :

- En continuant à marcher sur ce chemin, vous aller forcément rencontrer l’Éléphant, car tout le monde le rencontre.

- De quoi s'agit-il, lui demandèrent les aveugles ?

Il s'agit d'un Être Unique, beaucoup plus grand et plus puissant que nous, leur répondit le voyant. Quand vous le rencontrerez, respectez-le et honorez-le, car il n'existe sur la terre aucune autre créature qui puisse Lui être comparée.

dimanche 21 août 2011

L'aspect fondamental du sacrifice de la croix.


Pour comprendre les dynamiques qui se trouvent à l'oeuvre dans le sacrifice de la croix, il est important de revenir à l'origine, au commencement de l'histoire humaine. Dans la notion de sacrifice que Dieu a voulu apprendre au peuple juif se cache des principes fondamentaux qui nous permettent de nous approcher de la pensée divine et d'en saisir le sens.

Le premier sacrifice.

Après le péché primordial d'Adam et Ève, et avant de les chasser du jardin d’Éden, Dieu va inaugurer le premier sacrifice dans le but de « couvrir le péché ». selon qu'il est écrit :

« L'Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, dont il les revêtit.  » (Genèse 3 : 20.)

Toute la notion de sacrifice a son origine ici. Et même les holocaustes (les sacrifices de remerciement ou « d'action de grâce ») ne sont qu'un rappel reconnaissant de cette première fois où la vie d'un innocent a coulé pour couvrir la faute du coupable et lui donner une forme de protection divine.

mercredi 27 juillet 2011

La part de l'homme dans le plan de Dieu.




« Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher du fruit et n'en trouva pas. Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve pas. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? Le vigneron lui répondit : Maître, laisse-le encore cette année ; d'ici-là je creuserai tout autour et j'y mettrai du fumier. Peut-être à l'avenir produira-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas. » (Luc 13 : 6-9.)

Cette étude est dédiée à tous ceux qui se trouvent actuellement dans la même situation que ce figuier et qui sont donc maintenant dans le délais -supplémentaire, mais limité- que le vigneron a négocié pour eux. Puisse cet enseignement être comme de l'engrais qui leur donne les moyens de répondre sans perdre de temps aux attentes légitimes de Celui qui les a établi dans sa vigne.

Le fruit.

« lorsqu'une terre abreuvée de pluies fréquentes produit des plantes utiles à ceux pour qui elle est cultivée, elle a part à la bénédiction de Dieu. Mais si elle produit des épines et des chardons, elle s'avère sans valeur ; elle est en passe d'être maudite, et elle finit par être brûlée. » (Heb. 6 : 7-8.)

lundi 18 juillet 2011

VOIR CHRIST EN ACTES DANS LE CORPS

Par Stephen Kaung

Actes 1:1-8 : « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis. Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » 

Actes 28:30-31 : « Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu'il avait louée. Il recevait tous ceux qui venaient le voir, prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute liberté et sans obstacle. » 

Prions: Tendre Père céleste, alors que nous continuons dans Ta présence, nous Te demandons de nous ouvrir Ta parole afin que nous puissions recevoir la révélation d'en-haut, pour que nous puissions réellement voir Ton Fils, notre Seigneur Jésus-Christ. Nous Te le demandons au nom de Ton Fils bien aimé. Amen.


La Bible est la révélation de Jésus-Christ. Ce n'est pas seulement le dernier livre de la Bible, l'Apocalypse, qui est la Révélation de Jésus-Christ, mais c'est la Bible entière qui est la révélation de Jésus-Christ. C'est pour cela que la Bible nous est donnée. Si nous en connaissons beaucoup sur la Bible mais que nous ne connaissons pas le Seigneur Jésus-Christ, nous manquons tout l'enseignement de la Parole de Dieu.

mardi 28 juin 2011

L’Eternel combattra pour vous !

.
( David Wilkerson )

Tout le livre du Deutéronome, est un seul et même discours que Moïse a prononcé juste avant sa mort. Ce discours était un bilan des quarante ans qu'Israël venait de passer à errer dans le désert. Moïse l'a adressé à une nouvelle génération d'Israélites.

A ce moment-là, le peuple se trouvait à Kadesh-Barnea, un endroit important de leur histoire. Ils étaient à la frontière de Canaan, la terre promise. C'était le lieu même où leurs pères s'étaient tenus trente huit ans auparavant. C'était aussi l'endroit où Dieu avait empêché cette ancienne génération d'entrer dans la terre promise. Le Seigneur les avait renvoyés au désert, pour errer jusqu'à ce que toute cette génération décède, exceptés Josué et Caleb.

Maintenant Moïse rappelait à la nouvelle génération l'histoire de leurs pères. Il voulait qu'ils sachent exactement pourquoi la génération précédente était morte comme des rebelles désespérés aux yeux de Dieu. Moïse leur recommandait vivement d'apprendre une leçon à partir des erreurs tragiques de leurs parents, leur disant carrément :

« Vous connaissez l'histoire de vos pères. Ils étaient un peuple appelé, choisi, oint par Dieu. Mais ils ont perdu la vision. L'Eternel les aimait tellement, que bien des fois il les a pris dans ses bras et les a portés. Pourtant, à maintes reprises ils ont murmuré et se sont plaints de Lui, lui faisant de la peine.

mardi 21 juin 2011

Il te gardera !

.
Nous avons tous dans le cœur des chants qui reviennent dans certaines circonstances, comme celui qui suit :

''Il le gardera de tout mal possible,

Il garde tes nuits, il garde tes jours.

Il te gardera rentre et sors paisible,

L'Eternel sur toi veillera toujours.''

Vous l'avez certainement reconnu, il s'agit d'un cantique sublime du livre des Psaumes. (Ps.121) :

vendredi 17 juin 2011

N'abandonnons pas notre assemblée ???



« N'abandonnons pas notre assemblée, comme quelques-uns en ont coutume, mais encourageons-nous mutuellement, et cela d'autant plus que vous voyez le jour s'approcher. » (Heb . 10 : 25. Second)

Un problème de traduction.

Ce texte mal traduit a été comme un carcan et des fers aux pieds de beaucoup de chrétiens, qui n'ont pas osés s'éloigner d'assemblées ou d'églises qui ne suivaient plus la Voie d'amour et de justice à laquelle nous sommes tous appelés. Ils sont resté à se tourmenter et à se compromettre dans des groupes et des systèmes sectaires -ou outrancièrement libéraux-, alors qu'ils auraient dus en sortir et s'en séparer pour ne pas participer à leurs fautes et ne pas avoir leur part de leur châtiment (Apoc. 18 : 4 – 2 Cor. 6 : 17.).

En grec, assemblée se dit « ek-klésia », ce qui signifie littéralement : « appelé hors de ». Ce n'est pas ce terme qui est employé par l'auteur de l'épître aux Hébreux dans le verset que nous étudions, mais le terme « episunagogé » qui a un tout autre sens ! Le préfixe « ek » en composition exprime la sortie, l’émission, la séparation, la perfection ou l’achèvement (tiré du dico grec français du Nouveau Testament de Maurice Carrez et François Maurel). On peut donc dire que l’idée première du mot « ek-klésia » consiste justement dans la séparation, la mise à part. Ce qui rejoint bien cet ordre que Paul tire du prophète Esaïe (52. 11.):
« C’est pourquoi, SORTEZ du milieu d’eux, Et SÉPAREZ-VOUS, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. » (2 Cor. 6, 17.)

Par contre, dans le vocabulaire du Nouveau Testament, le mot « rassemblement » (en grec « épisunagogè ») a un sens bien précis. Il parle TOUJOURS du grand rassemblement auprès du Christ lors de l’avènement. On retrouve cette expression dans Mat. 24, 31; Marc 13. 27; Heb. 10. 25; 2 Thes. 2. 1. Ce mot sert aussi à parler de l’engrangement de la récolte (Mat. 6. 26.). En fait, en revenant au grec il est flagrant que ce texte d’Heb. 10 : 25, ne parle pas de l’assemblée terrestre, mais du rassemblement de tous les chrétiens restés vivants lors de l’enlèvement.

dimanche 5 juin 2011

Les églises-de-maison chinoises vues par une journaliste

Un bon article qui résume la situation et l'histoire de la croissance récente de l'église évangélique dans les villes chinoises (à part quelques problèmes de traduction: "églises domestiques" = lire "églises de maison"; "missels" = lire "Bibles"):


Chine, de Mao à Jésus : la vague protestante


De plus en plus nombreux, les protestants font peur au régime. Ils sont médecins, avocats, professeurs, parfois membres du Parti. Ils comptent dans leurs rangs de nombreux défenseurs des droits de l'homme. Chaque semaine, la police chinoise arrête par dizaines les fidèles de Shouwang, la plus emblématique des « églises indépendantes ». Mais pour leur foi, ils sont prêts au martyre.

jeudi 26 mai 2011

Attendre Dieu

(NDLR) Puisque nous sommes actuellement dans le thème des oppositions fondamentales entre l'esprit de la "Bête" et la pensée de l'Esprit de Dieu, je vous propose cette réflexion intéressante de Pasteurweb:

Attendre Dieu .

Pour la plupart et peut-être pour tous, c'est la chose la plus difficile, surtout à notre époque où tout va tellement vite.

Avant Internet il fallait au moins 24 ou 48 heures pour qu'une lettre arrive à son destinataire, aujourd'hui d'un seul clic votre message est instantanément transmis et reçu. Nous nous sommes habitués à l'immédiat et le moindre retard nous fait trépigner d'impatience.

L'esprit du monde c'est rapidité, productivité, rentabilité !  La priorité c'est la rentabilité économique, "le temps c'est de l'argent". Votre personnalité, vos sentiments, vos émotions, votre sens de la réflexion, doivent laisser la place à la sacro sainte "productivité". Si vous ne produisez pas selon les critères du système économique qui régit notre société vous êtes un looser, un perdant, un boulet, un poids mort. D'ailleurs la pression engendrée par le souci de la rentabilité est plus en plus insupportable et elle conduit beaucoup de personnes à la dépression professionnelle et au suicide.

mardi 3 mai 2011

La « Bête » établit son empire, mais qui la voit ?

Beaucoup ont déjà sa « marque » dans leurs actions (la main) et dans leurs schémas de pensée (le front), mais combien en sont conscients...

Quelle « marque » ?

Il existe actuellement une catégorie de chrétiens qui cherchent absolument à découvrir quelle sera cette fameuse « marque de la Bête » qui va être posée « sur le front ou sur la main » (Apoc. 13 : 14-18.). Il le font avec la louable intention de pouvoir discerner ce qu'ils pensent être un « objet » dangereux, puisqu'il serait capable de leur faire perdre leur salut. Ils s'imaginent qu'il suffirait de refuser de le porter pour avoir droit à la vie éternelle.

Mais est-vraiment ce que la Bible nous en dit ? Suffirait-il vraiment d'accepter -ou de refuser- de porter un objet ou une « marque », pour perdre son salut ou le conserver? N'y a-t-il pas des choses bien plus sérieuses et plus profondes à comprendre dans ce texte prophétique ? Un code-barre ou une puce électronique feront-ils vraiment la différence concernant notre destinée éternelle ?

jeudi 17 mars 2011

L'éthique a-t-elle sa place dans un monde dirigé par l'économie et le profit ?



L'accident nucléaire qui prend de l'ampleur au Japon et qui inquiète le monde entier, n'est probablement pas pas simplement le résultat malheureux d'un tragique concourt de circonstances. Même s'il est exact que de mémoire d'homme un tremblement de terre d'une telle ampleur n'avait jamais touché le Japon, il n'en reste pas moins vrai que les mensonges et les manipulations des rapports concernant la sécurité de ces centrales ont probablement eu un impact important sur leur incapacité à éviter la catastrophe atomique qui se déroule sous nos yeux.

Nous sommes dans un monde de plus en plus dépensier en énergie, et les responsables techniques et politiques de nos nations semblent de plus en plus facilement fermer les yeux sur beaucoup de procédés dangereux, du moment que la Machine Économique (je l'appelle « La Bête », en référence à ce qu'en dit le livre de l'Apocalypse) ne s’arrête pas, et que les bénéfices continuent à s'engranger...

dimanche 20 février 2011

L'Assemblée des justes

http://www.pasteurweb.org/EntreePasteurweb.htm

Réfléchir à la nature de l'Assemblée des justes m'a aidé à me situer plus librement par rapport à ce qu'on appelle l'Eglise et les églises,  mais surtout a mieux réaliser la valeur de ma relation personnelle avec le Seigneur Jésus-Christ, le centre et la source de toute véritable vie. 

Le salut de notre âme ne dépend pas de l'église à laquelle nous appartenons, mais du Christ seul.

Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils.
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.
Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

mercredi 16 février 2011

Iran : "Marco" libéré hier sous caution.



Le pasteur Behrouz Sadegh-Khandjani, président du Conseil National de l’Eglise d’Iran (un mouvement pentecôtiste autochtone) a été libéré lundi 15 février contre une caution de 150.000$. Jugé le 5 février dernier par la Première chambre du Tribunal révolutionnaire pour “atteinte à la sûreté de l’Ordre”, le pasteur Khandjani, qui vient de subir 8 mois d’emprisonnement dans des conditions extrêmes, attend toujours un verdict.

vendredi 11 février 2011

Angleterre : Susanne Wilkinson : une chrétienne persécutée par le lobby homosexuel

Nouvelles de France

Susanne Wilkinson. Ce nom ne vous dit sans doute rien mais, outre-Manche, l'affaire qui la met en cause fait grand bruit. Susanne est propriétaire d’un B&B à Cookham, dans le Berkshire. Elle est accusée d'avoir discriminé Michael Black et le conseiller municipal libéral-démocrate John Morgan en raison de leur orientation sexuelle le 19 mars 2010. Ils ont décidé d'amener l'affaire devant les tribunaux.

Selon l'Observatoire de la christianophobie, Susanne Wilkinson a expliqué “courtoisement” aux deux hommes à leur arrivée dans l'auberge pourquoi elle ne pourrait pas leur offrir de chambre ce soir. Précisant qu’elle n’était pas homophobe, elle leur a expliqué qu'elle leur aurait bien proposé deux chambres uniques mais que toutes étaient pleines. Francis, son mari, un ancien employé de la City, a quant à lui exposé poliment aux deux hommes que les laisser partager un lit dans leur auberge allait contre leur foi chrétienne.

jeudi 10 février 2011

Afghanistan : Un chrétien afghan a trois jours pour revenir à l'islam, sous peine d'être mis à mort

Christianophobie.fr/christianismeaujourdhui.info

Said Musa, un chrétien de 45 ans dont nous vous parlions le 17 novembre 2010, sera exécuté dans les trois jours s’il refuse de se reconvertir à l’islam, indique Christian Today. L’homme a été arrêté il y a environ huit mois pour apostasie; il avait été identifié dans un documentaire télévisé portant sur les baptêmes en Afghanistan. A cause des risques encourus, aucun avocat n’a souhaité le défendre.

Le Fonds Barnabas (site), qui vient en aide aux chrétiens persécutés a lancé une pétition demandant instamment aux gouvernements occidentaux de faire pression sur le président afghan Hamid Karzai pour qu’il relâche Said Musa et pour que les chrétiens ne soient plus emprisonnés ou exécutés.

mercredi 2 février 2011

Viens me rejoindre sur l'eau !

.
Le passage relatant la marche de Jésus et Pierre sur l’eau est une remarquable leçon sur le rôle de la foi chez le disciple. Trois évangélistes rapportent l’incident : Matthieu, Marc et Jean.
Chacun le raconte à sa manière. Certains éléments se recoupent, d’autres diffèrent. La combinaison des trois descriptions nous donne une bonne idée de ce qui s’est passé sur la mer de Galilée cette journée-là. Lisons le récit de Matthieu :


'' Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul. La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire. A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. Jésus leur dit aussitôt : Rassurez–vous, c’est moi ; n’ayez pas peur ! Pierre lui répondit: Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus.Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve–moi ! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit: Homme de peu de foi, pourquoi as–tu douté ? Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa. Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent: Tu es véritablement le Fils de Dieu.'' (Matthieu 14:22-33)

lundi 31 janvier 2011

Pluriel/Singulier

Un texte de Jon Zens publié le 2011/01/23 par tommya


En écoutant les enseignants de la Bible dans les églises et dans les médias, la plupart des gens ne se rendent bpas compte que le corps de Christ est absent de leur utilisation du Nouveau Testament. La majorité du temps, l’approche adoptée est individualiste – « comment le Christ peut-il m’aider à vivre la vie chrétienne? »  Pourtant, le Nouveau Testament n’a pas été écrit à des individus mais à des groupes de croyants dans différentes villes et régions.

Cela ne saute pas aux yeux dans les traductions en anglais, parce que le mot traduit en anglais par « you » peut en grec être au singulier ou au pluriel. Par exemple, le « vous » dans « Christ en vous, l’espérance de la gloire » est au pluriel, et parle du Corps du Christ. (1)

jeudi 27 janvier 2011

La situation actuelle des chrétiens iraniens


.Des nouvelles de nos frères d'Iran emprisonnés.

Fin novembre Marco a été transféré à la prison de Chiraz. Nous avons appris qu'il a été torturé. Par exemple, il a été ligoté et suspendu toute une journée, sans avoir la possibilité même de boire. Il a vécu 5 mois de tortures et de privations.

dimanche 23 janvier 2011

La Loi et « l'écoute de la foi »



« Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez » (Luc 8: 18.) 

Selon ces paroles mêmes du Christ, il existe donc une bonne et de mauvaises manières d'écouter... Voyons ensemble ce que la Bible peut nous apprendre sur ce sujet.

 « Le but du commandement, c’est une charité venant d’un coeur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sincère. Quelques–uns, s’étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours; ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment » (1 Tim. 1: 5-7.)

Par exemple, pour prendre le plus grand commandement, là où le Christ nous dit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu »; la plupart de nos oreilles déformées croient entendre : « TU DOIS aimer... ». Il y a là un glissement de sens qui est très symptomatique de la façon humaine de comprendre (en le déformant) le Texte Inspiré.

vendredi 21 janvier 2011

Victoire sur le péché.

(À tous ceux qui ont expérimenté, comme moi, notre incapacité naturelle à faire parfaitement le bien.)


On essaie, on fait des efforts, on s'épuise, mais on n'y arrive jamais complètement. Et devant ce triste constat, la Parole Biblique tire un bilan sans équivoque:

« L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. » (Ez. 18: 4 et 20.)

« Maudit soit celui qui n’accomplit point les paroles de cette Loi, et qui ne les met point en pratique! » (Deut. 27: 26.)

« quiconque observe toute la Loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. » -(Jacques 2: 10.)

Nous savons que nul pécheur ne pourra tenir devant Dieu au Jour du Jugement. Il est donc important de régler ce problème avant ce moment sans appel, et c'est ce que propose l’Évangile.

jeudi 20 janvier 2011

Le bon usage de la loi.


« Le but du commandement, c’est l'amour qui vient d’un coeur pur, d’une bonne conscience, et d’une foi sans hypocrisie. Quelques–uns, s’en étant détournés, se sont égarés dans de vains discours; ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment. »
Nous n’ignorons pas que la loi est bonne, pourvu qu’on en fasse un usage légitime, sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d’hommes, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine, – conformément à l'Évangile de la gloire du Dieu bienheureux, Évangile qui m’a été confié. » (1 Tim. 1: 1 à 11.)

Cet enseignement de l'apôtre Paul (même s'il est très peu connu et enseigné) est fondamental concernant l'usage et le but de la Loi mosaïque. Il est développé dans l'épitre aux Galates , ainsi que dans la lettre de Paul aux Romains et nous allons essayer d'en extraire la dynamique nécessaire pour nous aujourd'hui.

La fonction de la Loi.

Dans la médecine moderne, il existe des batteries de tests qui aident à diagnostiquer les parties du corps qui sont lésées après un accident, une maladie invalidante ou une grossesse à problèmes. Ces tests consistent la plupart du temps en des ordres précis ou des sollicitations, qui permettent de constater les incapacités ainsi que leurs origines cérébrales et/ou mécaniques. Ces moyens ne soignent pas, mais ils sont un outil indispensable pour mettre en place les thérapies qui permettront de sortir du handicap.

mardi 18 janvier 2011

Des pères qui ont lâché prise..

Deux histoires authentiques :

Bill McCartney est l´ancien entraîneur de l´équipe de football de l´université du Colorado. Il raconte ce qu´un éditeur de cartes de voeux lui a raconté : Il avait proposé des cartes de voeux gratuites pour la fête des mères à une maison d´arrêt. Les détenus n´avaient qu´à signer et adresser leur cartes. Le succès fut tel que l´éditeur se trouva en rupture de stock et dut se réapprovisionner rapidement de nombreuses boîtes supplémentaires. Encouragés, les dirigeants de la société décidèrent de renouveler l´opération à l´occasion de la fête des pères. Un mot fut envoyé aux prisonniers pour leur indiquer que la procédure serait la même. Mais, cette fois, pas une seule personne ne se manifesta pour envoyer une carte à son père.

Et puis une autre, le témoignage d´une jeune fille devenue adulte qui parle de son père :

Je me souviens du jour où mon père est parti. Il s´est agenouillé, m´a embrassé et a pleuré. La petite robe d´une enfant de cinq ans ne pouvait me protéger des frissons qui m´ont envahie. N´allais-je plus jamais ressentir le doux chatouillis du bout de ses moustaches ? Ses bras qui semblaient si forts, allaient-ils s´en aller pour toujours ?

dimanche 2 janvier 2011

Conversion de François Coillard, missionnaire au Zambèze.


Un appel à la conversion

Notre bon pasteur, M. Guiral, visita Foëcy. De grand matin j'étais dans sa chambre, lui ouvrant mon cœur. J'étais malheureux. Les intentions de ma protectrice étaient bonnes, mais la discipline était rude et sévère; je travaillais comme un esclave et n'avais jamais un moment à moi; car, même les jours de pluie, il y avait des graines à écosser, des paillassons à fabriquer et que sais-je? M. Guiral m'avertit que, mon instruction religieuse étant terminée, je ferais à Pentecôte ma première communion et que, pour cette occasion-là, il obtiendrait que mes maîtres me laissassent aller à Asnières, Je bondis de joie à la pensée de revoir ma bonne mère.

Vers ce temps-là, une grande dame, Mme André-Walther, arriva de Paris. Elle était la mère de la baronne de N. Elle avait avec elle une autre fille qu'on appelait Mlle Gabrielle et qui, comme Mlle Isabelle, paraissait très bonne et très aimable. Un jour, cette grande dame et Mlle Gabrielle étaient assises sur le perron. Je passai, la dame m'appela, me fit asseoir et commença à me parler de ma mère, et à me faire toutes sortes de questions sur la manière dont j'employais mon temps. Elle me dit qu'elle avait appris que je devais faire ma première communion et elle voulait savoir si j'étais converti.

samedi 1 janvier 2011

La vision de la vague



Il y a quelques années (vers 2005), j’ai eu une vision. Je n'ai pas l’habitude d’en avoir. Mais celle-ci m’a profondément marquée.

Dans ma vision, je me trouvais au bord de la mer. Et j’ai entendu une voix qui criait : « attention à la vague !» J’ai regardé au loin, vers le large et j’ai vu une vague immense, qui s’étendait sur tout l’horizon, de plusieurs centaines de mètres de haut, très sombre et qui s’approchait vers le rivage. Un tsunami puissance 100 ! J’ai aussitôt compris qu’elle allait faire d’énormes dégâts et tout emporter sur son passage. Je n’avais pas peur, mais j’observais, lorsqu’une pensée m’est venue : « il faut prévenir ceux que tu connais, pour qu’ils se tiennent en haut, sur la montagne, afin de ne pas être emportés !» Je tendais la main pour saisir mon téléphone portable lorsque je me suis réveillé.

Une grande vague d’épreuves arrive sur notre monde pécheur, qui va tout emporter sur son passage! Et pour ne pas être emmenés avec les débris, nous devons être établis sur les hauteurs, dans les lieux célestes en Christ.