dimanche 27 septembre 2009

La grippe, la foi et la réflexion...

-->


Depuis quelques temps, nous subissons un véritable matraquage concernant la grippe. Les chrétiens sont concernés à plusieurs titres. A cause des rassemblements ecclésiaux où le partage de la coupe, et même les embrassades, commencent à générer des peurs qui ne sont pas forcément fondées. Mais aussi en tant que citoyens, avec les mesures qui risquent d'être prises (quarantaines, interdiction des rassemblements et surtout vaccins).

Pour commencer, je vous propose en lien une réflexion qui s'est faite dans les milieux orthodoxes et qui devrait nous amener à savoir où en est notre foi concernant l'obéissance à l'ordre du Seigneur pour le partage de la Sainte Cène

vendredi 18 septembre 2009

Tendre l'autre joue.



Je m'en rappelle comme si c'était hier, c'était le début de ma vie de disciple.

Le Seigneur m'avait amené quelques mois plus tôt à abandonner ce qui me tenait le plus à coeur avant de le connaître : la pratique de l'aïkido . A la suite d'une série d'expériences orchestrées d'En Haut, j'avais acquis cette claire conviction d'arrêter la pratique de cet art martial japonais basé sur la complémentarité entre attaque et défense. J'avais donc laissé tomber le club que je venais de mettre en route et je prenais peu à peu conscience qu'il me fallait apprendre d'autres manières de concevoir les relations, en particulier les relations conflictuelles...

 A l'époque nous étions propriétaires d'un snack-bar et notre clientèle n'était pas composées que de buveurs de lait ! Il y a avait en particulier un habitué, fils de harki, qui accumulait les problèmes à cause de son intempérance et de ses innombrables bagarres.

mardi 15 septembre 2009

Qui écouter, qui croire ?




A quelle source s'abreuver ?

Dans le livre des Proverbes (chapitre 9) il nous est montré la sagesse et la folie sous les traits de deux femmes qui essaient d'attirer les passants. Chacune avec des arguments différents attire évidemment des auditeurs qui n'ont pas les mêmes motivations.

La sagesse appelle les incrédules à changer de voies, à réformer leur attitude en participant à un repas qui les transformera et les conduira dans le chemin du discernement :
« Que celui qui est stupide entre ici! Elle dit à ceux qui sont dépourvus de sens : Venez, mangez de mon pain, Et buvez du vin que j’ai mêlé; Quittez la stupidité, et vous vivrez, Et marchez dans la voie de l’intelligence! » (Prov. 9. 4 à 6.)
Nous y voyons l'appel à la repentance et à la communion au corps et au sang du Christ que les apôtres ont proclamé. C'est un chemin d'humilité et de transformation intérieure totale qui mène à la Vie.

dimanche 13 septembre 2009

TEMOINS (grec : MARTYROS)


Martyros est un mot grec qui signifie simplement "témoin". Lorsque le Christ annonce à ceux qui croient en Lui qu'ils deviendront des témoins (Actes 1 : 8.), il est simplement question de témoigner de l'amour de Dieu qui a été révélé en Jésus-Christ. 

Mais l'histoire a démontré que ce témoignage a rencontré une très forte opposition et ceux qui témoignaient de cet amour divin étaient tellement persécutés qui ce mot a pris le sens de souffrir et de mourir à cause du témoignage rendu. 

vendredi 11 septembre 2009

Transgression ou absence de visée ?

-->

Les difficultés d'une traduction.

« Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3. 4. Second)

« Quiconque pratique le péché, pratique aussi l’iniquité, et le péché est l’iniquité. » (Darby)

Voilà un texte qui semble être difficile à traduire et sur lequel se sont malheureusement basées certaines doctrines erronées. En effet le terme de « transgression » est absent du texte grec et on peut se demander pourquoi Second (à la suite d'Ostervald) s'est permis de le rajouter. Puisqu'il s'agit d'une définition fondamentale concernant le péché et la loi, il serait important de nous en tenir au plus proche du texte original pour en cerner le sens véritable.

mercredi 9 septembre 2009

Quelle justice ?



« Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » (Mat. 5. 20.)

A quelle justice le Christ fait-il allusion dans cette phrase ? S’agit-il de pratiquer la loi encore plus méticuleusement que les scribes et les pharisiens, comme certains le prétendent en ce moment sur le net, ou bien le Fils de Dieu voulait-il nous parler d’autre chose de plus grand et de plus profond ?

La réponse peut s’articuler en deux déclinaisons.

Premièrement, la suite de ce texte nous donne une définition bien précise de ce qu’est cette « justice » dont nous parle le Seigneur. En effet, chez les juifs de l’époque, les « actes justes » touchaient trois domaines d'activités de la vie d’un croyant :

mardi 8 septembre 2009

Un enseignement adapté à la situation.



« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux... (Dieu) fait toute chose bonne en son temps... » (Eccl. 3. 11.)


« Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous, pour en gagner le plus grand nombre... Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques–uns. » (1 Cor. 9. 19 et 22.)

Il y a de grandes rigidités dans le dogmatisme. Cette mauvaise habitude qui consiste à installer un dogme à une place fixe et à bien le boulonner pour qu'il ne bouge pas. Combien ont été blessés par cette manière de faire qui ne tient pas compte du contexte et qui heurte et sabre ceux qui ont le malheur de passer à portée de tir !

dimanche 6 septembre 2009

Vous n'avez pas fini de déballer le Cadeau !



« Sa Divine Puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de Celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de Sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la Nature Divine... » (2 Pierre 1 3-4.)

Dieu en nous faisant connaître son Fils nous a fait un cadeau formidable.

« Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption » (1 Cor. 1. 30.)

Dans les premiers temps de la rencontre avec notre Sauveur, nous ne saisissons évidemment que ce qui nous semble important à ce moment là : l'amour de Dieu et le pardon acquis à la croix. Mais il y a beaucoup d'aspects du « Don de Dieu » qu'il nous reste encore à découvrir au fur et à mesure de notre marche avec Lui : la liberté en Christ, la victoire sur le péché, la délivrance des puissances mauvaises, l'identité spirituelle, la direction sur le chemin, etc...

vendredi 4 septembre 2009

Foi ou religion ?

-->

Pour beaucoup de gens, ces deux mots sont interchangeables. Mais pour le véritable disciple du Christ, il y a une différence fondamentale. Car les buts recherchés ne sont pas les mêmes.

La religion consiste à faire des actions qui sont censées plaire à Dieu. Prières : adorations, bonne oeuvres charitables; etc... Ces choses sont parfois bonnes et utiles, aussi bien pour celui qui les fait que pour celui qui en profite, mais parfois elles cachent une hypocrisie et de mauvaises motivations qui ne sont pas forcément détectable. Tout ce qu'on peut en dire c'est que la religion concerne les oeuvres humaines. Il s'agit de ce que les hommes (et les femmes) font pour Dieu et pour leur prochain et par lesquelles ils (elles) comptent bien recevoir une récompense...

mardi 1 septembre 2009

MERCI SEIGNEUR !

MERCI SEIGNEUR
Ref 1)
    Merci Seigneur, merci Seigneur
    Pour toutes tes bontés,
    Toute ma vie chante en ton honneur
    Car tu m'as libéré !
    1 )
    Tu m'as ouvert les oreilles
    Et ta Parole entra en moi.
    J'ai pu comprendre les merveilles
    Qu'a fait ton grand amour pour moi.