mercredi 30 décembre 2009

Dieu dit : « Tu as du prix à mes yeux ».





« Ainsi parle maintenant l'Éternel, qui t’a créé, ô Jacob! Celui qui t’a formé, ô Israël! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom: tu es à moi! Si tu traverses les eaux, je serai avec toi; Et les fleuves, ils ne te submergeront point; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t’embrasera pas. Car je suis l'Éternel, ton Dieu, Le Saint d’Israël, ton sauveur; Je donne l'Égypte pour ta rançon, L'Éthiopie et Saba à ta place. PARCE QUE TU AS DU PRIX À MES YEUX, Parce que tu es honoré et que je t’aime, Je donne des hommes à ta place, Et des peuples pour ta vie. Ne crains rien, car je suis avec toi » (Es. 43. 1 à 5.)

Il est impossible à la nature humaine de s'épanouir si elle n'a pas une conscience de sa valeur. Celui qui est persuadé qu'il ne vaut rien, ne fera rien de bien de sa vie. Il gâchera des occasions, prendra des risques inutiles ou même ira jusqu'au suicide, simplement parce qu'il n'aura eu personne pour le convaincre qu'il a de la valeur.

mardi 22 décembre 2009

La cartographie spirituelle : une obsession erronée du démoniaque.



(Cette réflexion de Leanne Payne sur les pratiques erronées de ce que certains appellent improprement « le combat spirituel », vient des soins qu'elle a dû apporter à beaucoup de personnes qui ont été « abimés » par les pratiques abusives et les enseignement non scripturaires que véhiculent cette conception païenne du conflit entre la vérité de l'Évangile et l'opposition des puissances ténébreuses. Car Il est important de bien garder à l'esprit que les prétendus « ministères de délivrance » laissent dans leur sillage des personnes qui ont souvent besoin d'être libérées de schémas de pensées qui les lient et les mettent dans les attitudes de passivité préjudiciables à une vie de sanctification véritable.

Il est incontestable que les esprits mauvais existent réellement. Tout chrétien qui veut marcher dans la vérité de l'Évangile y sera confronté d'une manière ou d'une autre, mais il est cependant important de ne jamais oublier que le Nouveau Testament s'est bien gardé de nous donner un enseignement systématique sur le sujet de la délivrance de leur pouvoir. Tous les évangiles et les épitres mettent en avant la puissance de la Parole Divine sur les manoeuvres des ténèbres

mercredi 16 décembre 2009

SATAN


(Extrait du Dictionnaire encyclopédique de la Bible Westphal)



Je conseille vivement aux lecteurs de télécharger et d'installer sur leur PC le logiciel « Bible Online » (  http://123-bible.com/  ), dans lequel se trouve cet important dictionnaire, ainsi que beaucoup d'autre outils très utiles pour une lecture intelligente et documentée de la Bible. Il me semble que cet ouvrage n'a pas loin d'un siècle d'existence, ce qui explique son vocabulaire un peu désuet. Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce qui est dit ci-dessous (en particulier concernant la façon dont Westphal considère « la révélation progressive de Dieu »), mais je trouve néanmoins que cette étude biblique nous ouvre les regards sur des aspects rarement évoqués de l'action négative de Dieu au milieu des hommes.



Dans l'Ancien Testament

Le mot hébreu « Satan » avant de devenir un nom propre, a été un nom commun employé pour désigner tout être qui s'oppose comme adversaire ou comme accusateur

'' Le Don De Christ '' par Chip Brogden

(Traduit de l'anglais par Frédéric Kauffmann)


" Car c'est en lui, c'est dans son corps, qu'habite toute la plénitude de ce qui est en Dieu. Et par votre union avec lui, vous êtes pleinement comblés, car il est le chef de toute Autorité et de toute Puissance. "
(Colossiens 2:9-10)

Nous avons déjà parlé de la nécessité de reconnaître et d'apprécier l'importance et la valeur du Seigneur Jésus, et à quel point Il est précieux pour nous. Nous aimerions élargir le sujet et discuter du Don de Christ. Je prie que le Seigneur nous fasse grâce d'un esprit de sagesse et de révélation dans la pleine connaissance de Son Fils alors que nous mettons cela en avant.

J'ai peur que nous ne comprenions pas vraiment le fait que Dieu ne nous a pas donné des choses, mais qu'Il a tout mis en Christ, étant Lui-même dans Son Fils

mardi 8 décembre 2009

Magen David

Il se passe des choses étonnantes sur le net !

Il y a quelques temps, j'ai posté sur un site évangélique très connu, une citation que j'avais trouvé sur un site juif messianique, à propos de la signification du signe kabbalistique communément appelé « magen David » ou « bouclier de David ». Et tout récemment, un amie qui n'arrivait pas à retrouver ce texte m'a demandé de lui donner le lien. Pour ne pas perdre de temps, j'ai voulu employer un moteur de recherche -très connu lui aussi- et là, grosse surprise : mon texte était introuvable ! J'ai fini par le retrouver d'un autre façon ( http://www.blogdei.com/4845/le-soleil-est-il-mort-l-activite-solaire-est-a-son-plus-bas-depuis-un-siecle/#comment-47563 ), et j'ai donc constaté qu'il est toujours sur le net, mais il semblait « invisible » quand on demandait à des moteurs de recherches de nous fournir l'adresse de cet article...

Je ne sais pas exactement ce que cela signifie, mais nous pouvons constater que cette info sur les origines douteuses du signe le plus connu concernant l'état d'Israël, est très difficile à retrouver sur le net. Ni blogdei, ni l'écho d'Israël ne se trouvent dans les réponses que nous fournissent les moteurs de recherches.

samedi 28 novembre 2009

La pure grâce.





Dieu a donné à son Corps des « hommes-dons » (Eph. 4.), qui ont pour fonction d'amener chacun de ceux qui croient à la maturité en Christ. Je viens de découvrir une de ces ressources divines dans l'étude systématique et christocentrique que Ed Miller fait de l'épître aux Galates. A une époque où beaucoup se laissent séduire par les arguments de ceux qui enseignent que la grâce ne suffit pas et qui stigmatisent ce qu'ils appellent « l'hypergrâce », il est utile d'en revenir aux fondamentaux de la vie chrétienne.  Je vous expose ici quelques passages de cette étude pour vous mettre l'eau à la bouche, mais je vous conseille de prendre le temps (c'est assez long, mais très instructif) d'aller lire l'ensemble en cliquant sur :






J'aimerais vous mettre à nouveau à coeur le thème de ce livre.

Rappelez-vous que Galates n'était pas une ville mais une grande région qui comportait de nombreuses églises. Les chrétiens de cette région avaient été détournés. Dis de façon sarcastique, l'Evangile était trop simple pour eux, trop facile, pas assez compliqué.

dimanche 15 novembre 2009

Mise en place accélérée des « estrades virtuelles ».

-->
Ou comment se réinstalle de plus en plus (comme toujours) une chaire réservée à un « clergé virtuel », mais cependant réel, qui compte bien contrôler ceux qui voudraient exprimer quelque chose sur les pages de leurs blogs...



La découverte d'internet par les chrétiens a généré un foisonnement d'initiatives diverses, parties de la base et qui, pour certaines, ont fini par ébranler les structures mentales païennes qui sévissent dans les systèmes religieux. En effet, sur le web il n'est pas besoin de demander d'autorisation, ni d'avoir de diplômes pour pouvoir parler aux gens, il suffit de démarrer un site ou un blog pour commencer à s'exprimer librement devant tous. Le résultat est évidemment très contrasté. On pourrait dire (en paraphrasant Esope et sa fameuse langue), que la net chrétien est à la fois la meilleure et la pire des choses. Car on y trouve des ressources bibliques importantes et édifiantes à côté de doctrines plus ou moins déviantes et quelquefois même totalement antiscripturaires.

mardi 10 novembre 2009

Pile ou face ?




Bon ça y est ! La campagne de vaccination contre la « grippe A » se met en place, et dans quelques jours il va falloir se décider pour ou contre la petite piqure...


Je commence à recevoir des visites, des coups de fils et des mails de gens qui se disent chrétiens et qui sont de moins en moins rassurés par tout ce qui se dit sur le net et qui me demandent ce qu'il faut faire. Certains sont tellement perdus au milieu des infos contradictoires qui circulent actuellement, qu'il me semble qu'ils suivraient aveuglément toute personne qui se présenterait comme un guide. Il existe d'ailleurs des sites sur le web qui ont franchis le pas et qui se posent allègrement en « directeurs de consciences » pour leur indiquer les procédures à suivre.

dimanche 8 novembre 2009

Pétition en faveur des chrétiens Iraniens

Je signe la pétition pour les chrétiens en Iran


http://www.portesouvertes.fr/agir/petitions/petition_iran2009_procedure.php?typ=0&src=0

Agissons pour qu’ils aient le droit de croire !

Les manifestations qui ont suivi les élections présidentielles en juin
dernier ont montré que beaucoup d’Iraniens sont déçus du régime islamique et
qu’ils veulent plus de liberté. Les chrétiens d’origine musulmane, eux, n’en
n’ont aucune !

Ils sont non seulement traqués, mais ils doivent aussi se cacher et se
méfier de tout et de tous. Ils n’ont pas le droit de prier, de posséder une
bible en langue farsi ou encore de se rassembler. L’année dernière, 73 cas
d’arrestations et de tortures ont été signalés à Portes Ouvertes. Un couple
est même mort suite aux blessures infligées par la police.

vendredi 6 novembre 2009

La Vérité : une réalité statique ou dynamique ?





Tous ceux qui étudient la Bible se sont trouvé devant certaines affirmations qui paraissaient s'opposer ou se contredire : Libre arbitre ou prédestination ?; Oeuvre Divine ou actions humaines ?; Sanctification accomplie ou à accomplir ?; il n'est vraiment pas facile de faire la part des choses dans ces affirmations différentes et apparemment contradictoires qui parsèment les Textes Inspirés.

Manuel dogmatique ?

Le problème des conflits entre ces deux aspects de la vérité ne me semble pas venir du sujet lui-même, mais bien plutôt de la manière que nous avons de l’aborder.

jeudi 5 novembre 2009

Témoignage.

                                                                                                                                                                                                                                                                                   


J’ai saisi la bonne nouvelle de l’Evangile en 1982.  On peut donc dire que je suis né (d’en haut !) il y a un peu plus de 27 ans, après une (très) longue gestation…
                        
En effet, mes parents, issus de parent athées, s’étaient convertis dans une église protestante.  Mais ils se sont laissés entraîner par un pasteur dissident qui a fondé une communauté « séparée du monde », qui s’est révélée être une secte. C’était en 1958, (j’avais 7 ans…). Les sectes ne défrayaient pas la chronique comme aujourd’hui.

Ce pasteur parlait de guérison divine à une époque où le sujet était pratiquement inconnu dans le cadre de l’église protestante. Un soir, je l’ai vu chasser la fièvre (à 40°) de mon petit frère, et le lendemain il était guéri !  Il y a eu plusieurs étapes dans la séduction de mes parents, jusqu’au moment où ils ont été « ferrés » : en 1960-1962  ils ont arrêtés leur travail, vendu leur maison et donné tout leur argent… au pasteur. Un ingénieur anglais qui venait de vendre ses parts dans une usine d’aviation, a fait la même chose.

Puis nous avons aménagé en communauté, dans une maison, en Suisse,

mercredi 4 novembre 2009

L’appel de l’âme.



Extrait d’un sermon de John G. Lake

Dans mon ministère en Afrique du Sud (vers 1920), j’avais un prédicateur du nom de Von Vuuren. Ce nom signifie « Feu ». Von Vuuren avait d’abord été un boucher charcutier dans la ville de Johannesburg ; il sombra dans l’excès de consommation. Son médecin lui déclara : vous n’avez plus qu’une année à vivre. Sur ce, il renonça à sa boucherie et acheta une exploitation agricole à la campagne pour fournir à sa famille une source de subsistance. Après avoir quitté la ville. Il appris par une lettre de ses amis que beaucoup de gens de Johannesburg étaient baptisé dans la Saint Esprit (entre autres sa propre nièce), d’autres guéris, d’autres abondamment bénis, etc…

Von Vuuren pris la lettre, alla dans les champs, rampa sous un buisson d’épines, déploya la lettre devant Dieu et pria : « Dieu, si tu peux faire de telles choses pour les gens à Johannesburg, tu peux aussi faire quelque chose pour moi ici.

dimanche 1 novembre 2009

Petite histoire du « canon » et des apocryphes.

Ou comment on a empêché les chrétiens de fabriquer eux-même des « anticorps » contre les fausses doctrines...


Il faut bien comprendre que l'église des premiers siècles s'est trouvée devant le problème de l'apparition de différentes hérésies et qu'il était vital de réagir afin de recadrer la doctrine correctement. Mais en même temps qu'était mené ce combat logique pour l'orthodoxie, le niveau spirituel des chrétiens a eu tendance à se détériorer, à cause de l'abandon du culte selon la Nouvelle Alliance et de son remplacement par toutes sortes de rites et d'usages empruntés aux cultes païens. (Voir à ce sujet l'excellente étude très fouillée de Franck Viola sur «Le christianisme paganisé» téléchargeable ici) :



C'est ce qui a amené les « cadres » de l'église à prendre de plus en plus de pouvoir sur des ouailles de moins en moins sanctifiées... et à établir de plus en plus fermement et durablement une caste de dirigeants qui dominait sur le bas-peuple et que l'on a appelé : le clergé. C'est à ce moment là que se sont généralisés les abus de pouvoir dans l'Église, car les chrétiens n'étaient plus vraiment des frères, puisque certains des « cadres » s'étaient arrogés le titre de « père ».

vendredi 23 octobre 2009

Soumission ou obéissance ?

-->

Il existe une malheureuse confusion entre la notion de soumission (qui est biblique) et la notion d'obéissance (qui n'est pas obligatoirement imposée par la Bible). A ce sujet, il est très important de ne pas déformer l'Écriture Inspirée. Dans la Bible, il n'est pas ordonné « d'obéir aux autorités » comme le disent certains, mais d'être « soumis aux autorités ». Ce qui n'est pas la même chose, même si beaucoup ne semblent pas discerner la différence! 

Regardons ensemble ce qui est réellement écrit :

« Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

dimanche 27 septembre 2009

La grippe, la foi et la réflexion...

-->


Depuis quelques temps, nous subissons un véritable matraquage concernant la grippe. Les chrétiens sont concernés à plusieurs titres. A cause des rassemblements ecclésiaux où le partage de la coupe, et même les embrassades, commencent à générer des peurs qui ne sont pas forcément fondées. Mais aussi en tant que citoyens, avec les mesures qui risquent d'être prises (quarantaines, interdiction des rassemblements et surtout vaccins).

Pour commencer, je vous propose en lien une réflexion qui s'est faite dans les milieux orthodoxes et qui devrait nous amener à savoir où en est notre foi concernant l'obéissance à l'ordre du Seigneur pour le partage de la Sainte Cène

vendredi 18 septembre 2009

Tendre l'autre joue.



Je m'en rappelle comme si c'était hier, c'était le début de ma vie de disciple.

Le Seigneur m'avait amené quelques mois plus tôt à abandonner ce qui me tenait le plus à coeur avant de le connaître : la pratique de l'aïkido . A la suite d'une série d'expériences orchestrées d'En Haut, j'avais acquis cette claire conviction d'arrêter la pratique de cet art martial japonais basé sur la complémentarité entre attaque et défense. J'avais donc laissé tomber le club que je venais de mettre en route et je prenais peu à peu conscience qu'il me fallait apprendre d'autres manières de concevoir les relations, en particulier les relations conflictuelles...

 A l'époque nous étions propriétaires d'un snack-bar et notre clientèle n'était pas composées que de buveurs de lait ! Il y a avait en particulier un habitué, fils de harki, qui accumulait les problèmes à cause de son intempérance et de ses innombrables bagarres.

mardi 15 septembre 2009

Qui écouter, qui croire ?




A quelle source s'abreuver ?

Dans le livre des Proverbes (chapitre 9) il nous est montré la sagesse et la folie sous les traits de deux femmes qui essaient d'attirer les passants. Chacune avec des arguments différents attire évidemment des auditeurs qui n'ont pas les mêmes motivations.

La sagesse appelle les incrédules à changer de voies, à réformer leur attitude en participant à un repas qui les transformera et les conduira dans le chemin du discernement :
« Que celui qui est stupide entre ici! Elle dit à ceux qui sont dépourvus de sens : Venez, mangez de mon pain, Et buvez du vin que j’ai mêlé; Quittez la stupidité, et vous vivrez, Et marchez dans la voie de l’intelligence! » (Prov. 9. 4 à 6.)
Nous y voyons l'appel à la repentance et à la communion au corps et au sang du Christ que les apôtres ont proclamé. C'est un chemin d'humilité et de transformation intérieure totale qui mène à la Vie.

dimanche 13 septembre 2009

TEMOINS (grec : MARTYROS)


Martyros est un mot grec qui signifie simplement "témoin". Lorsque le Christ annonce à ceux qui croient en Lui qu'ils deviendront des témoins (Actes 1 : 8.), il est simplement question de témoigner de l'amour de Dieu qui a été révélé en Jésus-Christ. 

Mais l'histoire a démontré que ce témoignage a rencontré une très forte opposition et ceux qui témoignaient de cet amour divin étaient tellement persécutés qui ce mot a pris le sens de souffrir et de mourir à cause du témoignage rendu. 

vendredi 11 septembre 2009

Transgression ou absence de visée ?

-->

Les difficultés d'une traduction.

« Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3. 4. Second)

« Quiconque pratique le péché, pratique aussi l’iniquité, et le péché est l’iniquité. » (Darby)

Voilà un texte qui semble être difficile à traduire et sur lequel se sont malheureusement basées certaines doctrines erronées. En effet le terme de « transgression » est absent du texte grec et on peut se demander pourquoi Second (à la suite d'Ostervald) s'est permis de le rajouter. Puisqu'il s'agit d'une définition fondamentale concernant le péché et la loi, il serait important de nous en tenir au plus proche du texte original pour en cerner le sens véritable.

mercredi 9 septembre 2009

Quelle justice ?



« Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » (Mat. 5. 20.)

A quelle justice le Christ fait-il allusion dans cette phrase ? S’agit-il de pratiquer la loi encore plus méticuleusement que les scribes et les pharisiens, comme certains le prétendent en ce moment sur le net, ou bien le Fils de Dieu voulait-il nous parler d’autre chose de plus grand et de plus profond ?

La réponse peut s’articuler en deux déclinaisons.

Premièrement, la suite de ce texte nous donne une définition bien précise de ce qu’est cette « justice » dont nous parle le Seigneur. En effet, chez les juifs de l’époque, les « actes justes » touchaient trois domaines d'activités de la vie d’un croyant :

mardi 8 septembre 2009

Un enseignement adapté à la situation.



« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux... (Dieu) fait toute chose bonne en son temps... » (Eccl. 3. 11.)


« Oui, libre à l’égard de tous, je me suis fait l’esclave de tous, pour en gagner le plus grand nombre... Je me suis fait tout à tous pour en sauver sûrement quelques–uns. » (1 Cor. 9. 19 et 22.)

Il y a de grandes rigidités dans le dogmatisme. Cette mauvaise habitude qui consiste à installer un dogme à une place fixe et à bien le boulonner pour qu'il ne bouge pas. Combien ont été blessés par cette manière de faire qui ne tient pas compte du contexte et qui heurte et sabre ceux qui ont le malheur de passer à portée de tir !

dimanche 6 septembre 2009

Vous n'avez pas fini de déballer le Cadeau !



« Sa Divine Puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de Celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de Sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la Nature Divine... » (2 Pierre 1 3-4.)

Dieu en nous faisant connaître son Fils nous a fait un cadeau formidable.

« Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption » (1 Cor. 1. 30.)

Dans les premiers temps de la rencontre avec notre Sauveur, nous ne saisissons évidemment que ce qui nous semble important à ce moment là : l'amour de Dieu et le pardon acquis à la croix. Mais il y a beaucoup d'aspects du « Don de Dieu » qu'il nous reste encore à découvrir au fur et à mesure de notre marche avec Lui : la liberté en Christ, la victoire sur le péché, la délivrance des puissances mauvaises, l'identité spirituelle, la direction sur le chemin, etc...

vendredi 4 septembre 2009

Foi ou religion ?

-->

Pour beaucoup de gens, ces deux mots sont interchangeables. Mais pour le véritable disciple du Christ, il y a une différence fondamentale. Car les buts recherchés ne sont pas les mêmes.

La religion consiste à faire des actions qui sont censées plaire à Dieu. Prières : adorations, bonne oeuvres charitables; etc... Ces choses sont parfois bonnes et utiles, aussi bien pour celui qui les fait que pour celui qui en profite, mais parfois elles cachent une hypocrisie et de mauvaises motivations qui ne sont pas forcément détectable. Tout ce qu'on peut en dire c'est que la religion concerne les oeuvres humaines. Il s'agit de ce que les hommes (et les femmes) font pour Dieu et pour leur prochain et par lesquelles ils (elles) comptent bien recevoir une récompense...

mardi 1 septembre 2009

MERCI SEIGNEUR !

MERCI SEIGNEUR
Ref 1)
    Merci Seigneur, merci Seigneur
    Pour toutes tes bontés,
    Toute ma vie chante en ton honneur
    Car tu m'as libéré !
    1 )
    Tu m'as ouvert les oreilles
    Et ta Parole entra en moi.
    J'ai pu comprendre les merveilles
    Qu'a fait ton grand amour pour moi.

dimanche 30 août 2009

Sortir de Babylone, oui, mais pour aller où ?

-->

Depuis quelques années, nous entendons sur différents médias chrétiens l'appel biblique à « sortir de Babylone ». Mais il y a différentes questions qu'il devient urgent de se poser avant d'obéir à cet ordre divin :


Quelle est cette Babylone dont il faut sortir ?


- Dans quelle direction faut-il s'en aller ?


- Qui en connait vraiment le chemin ?

Sans réponse claire à ces trois questions, il sera impossible d'obéir correctement.


1° question : qu'est-ce que Babylone ?


Pour en avoir une description correcte, il est nécessaire de nous tourner ensemble vers ce que les Écritures Inspirées nous en disent.

samedi 29 août 2009

LE PSAUME DE L’EXCLU






1)
Mon Dieu c’est vers toi que je crie,
Seigneur je t’en prie, écoutes-moi !
Pourquoi faut-il donc que je sois banni,
Chassé par des frères en la foi?

2)
Pourtant je le sais, tu l’as dit :
Tu ne m’abandonneras pas.
Tes yeux sont posés sur tous tes amis,
Et tu les relèveras !

jeudi 27 août 2009

Que faut-il faire pour être sauvé ?

--> -->


Cette question fondamentale a été posée tout au long de l'histoire de l'Église, et la Bible nous donne tous les élément utiles pour y répondre avec assurance. Nous allons donc parcourir ensemble les Écrits Inspirés pour que chacun puisse avoir une réponse claire qui l'amène à des actes vrais, qui déboucheront sur de convictions bien posées..
Pour commencer, il est important de préciser que la question du salut de notre âme n'arrive pas de façon anodine dans le détour d'une conversation, mais elle est le fruit d'un processus spirituel plus ou moins long qui a provoqué tout un travail intérieur, qui a abouti à la prise de conscience de l'état de perdition dans lequel se trouve l'homme qui ne vit pas dans la volonté de Dieu.
La prise de conscience que nous sommes perdu et que nous avons besoin d'être sauvés est une Oeuvre Divine. C'est l'Esprit de Dieu qui donne cette conviction, selon qu'il est écrit :
« Et quand il sera venu, il (le « Consolateur », le Saint Esprit) convaincra le monde de péché, de justice, et de jugement » (Jean 16. 8.)
Et si l'Esprit de Dieu a fait ce travail, c'est afin de préparer les coeurs à recevoir la réponse que donne l'Évangile :
« Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. » (Actes 16. 31.)
« Repentez–vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus–Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint–Esprit... » (Actes 2. 38.)
Car L'Écriture Sainte nous donne cette assurance :
« Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16. 16.)
Remarquons bien la chronologie : croire d'abord et être baptisé ensuite.

mardi 25 août 2009

Vis la Vie nouvelle !



Si tu es en Christ, tu es une nouvelle créature (tu fais donc partie de la Nouvelle Création). L'ancien est passé : tout a été fait (par Christ) Nouveau. (d'après II Cor 5:17)


La Loi dit... l'Évangile dit...

dimanche 23 août 2009

Editorial. Votre « Réveil », vous le voulez comment ?




Nous vivons une époque formidable, où beaucoup de choses peuvent se moduler à la demande. Depuis la cuisson des steaks (bleus, saignants, bien cuits…) jusqu’à la couleur de la voiture et le nombre de ses accessoires additionnels. En passant par les agences matrimoniales où l’on peut aussi décrire précisément les caractéristiques indispensables à celui (ou celle) qui devra prendre place à côté de nous. Alors, il est presque naturel qu’en matière spirituelle on adopte inconsciemment cette (triste) mentalité ambiante…

Actuellement sur le net, on « passe commande » du type de « réveil » qui nous intéresserait. Après réflexions et une étude approfondie de l’Ecriture, chacun pense avoir les éléments suffisants pour demander avec exactitude un réveil bien précis.

samedi 22 août 2009

LIBRE ET EN MARCHE






Réf.)
Il m’a libéré, pardonné et effacé
Toutes mes culpabilités.
Il m’a ouvert un chemin étroit, tout tracé,
Où je ne peux pas m’égarer.



1)
Je veux marcher sans m’inquiéter
Sur ce chemin bien balisé.
Suivant la voix du Bon Berger :
Il saura bien me protéger.

vendredi 21 août 2009

La conviction de péché.

La conviction de péché -->
par Oswald J. Smith.

Le trait caractéristique de tous les grands réveils du passé, c'est la CONVICTION DE PÉCHÉ. Et c'est précisément cette profonde et authentique conviction qui manque si lamentablement aujourd'hui !

Combien décevantes sont la plupart des méthodes employées de nos jours dans l'évangélisation !
Comme elles sont superficielles et manquent de réalité, de substance spirituelle, en comparaison de l'oeuvre pure et véritable du Saint-Esprit ! Cette façon de presser les gens, de les supplier, de chercher à les persuader de faire le pas décisif en se levant ou en s'avançant vers l'estrade, etc., ces démonstrations spectaculaires des campagnes d'évangélisation modernes peuvent être entièrement charnelles.

Non pas, certes, que plaider avec les pécheurs pour les amener à la repentance soit contraire à la Parole. A Dieu ne plaise ! Mais, si la conviction de l'Esprit est absente, tout cela sera absolument vain et stérile.

jeudi 20 août 2009

Vivre avec Dieu (le vrai)

Vivre avec Dieu (le vrai)
Jean-Luc Burnod interviewé par Philippe Malidor de « Radio Réveil et Paroles de Vie » (1987)



Barman et chrétien.

Philippe Malidor: Jean-Luc, tu tiens un petit café, et celui-ci est original: j'y ai vu quelques posters avec des versets bibliques.

Jean-Luc Burnod : Oh! Il doit y avoir d'autres cafés décorés de la même façon! Mais c'est vrai que depuis quelques années je suis chrétien. Ou plutôt, j'ai compris ce que signifie être chrétien; auparavant, je pensais l'être, mais depuis ce changement-là, je cherche à faire connaître Celui qui m'a sauvé, Celui qui dirige ma vie maintenant; c'est pour cette raison que j'ai des posters bibliques dans mon bar.

- Quelque chose me laisse à penser que ton histoire ne doit pas être très ordinaire. Déjà, le café et le fait d'être chrétien, ça ne va pas ensemble, aux dires des gens...

- C'est vrai, et nous avons affronté ce problème, ma femme et moi: car nous étions patrons de bistrot lorsque nous nous sommes convertis.

mercredi 19 août 2009

MOI JE SAIS...

MOI, JE SAIS

Ref) Moi je sais que Jésus m’aime,
Il a donné sa vie pour moi.
Et là-haut, dans le ciel même,
Il intercède pour moi.

1) Un jour son sang a coulé,
Là-haut sur le mont Golgotha.
Il était frappé pour mes péchés.
Et ça, Je ne l’oublierai pas!

mardi 18 août 2009

Les chutes et les échecs.

d’Hannah W. Smith



Le titre même de ce chapitre en effraiera peut-être certains. « Des échecs! diront-ils. Nous pensions qu'il n'y avait jamais d'échecs dans la vie de la foi. » A ceci je répondrai qu'il ne devrait pas y en avoir, que cela n'est pas nécessaire. Mais, en réalité, il y en a parfois. Or, nous devons parler des faits, non des théories. Aucun professeur sérieux de la vie intérieure ne dira jamais qu'il est impossible de pécher, mais il insistera sur le fait que le péché cesse cependant d'être une nécessité et que la possibilité d'une victoire continuelle nous est maintenant offerte.

dimanche 16 août 2009

LE LIEU DE LA RÉCONCILIATION

.



Ref) Il n’y a qu’un seul endroit sur terre
Où la justice a pu rencontrer l’amour,
Pour s’unir, ô profond mystère :
C’est la croix où mourut mon Sauveur.


1) C’est là que les puissances des méchants se sont liguées
Pour frapper Celui qui est la Vérité.
Il avait décidé d’endosser tous nos péchés
Par amour, afin de nous sauver. Ref)

samedi 15 août 2009

La dynamique de l’Ekklésia.

Chemaeya a écrit : -->Chemaeya a écrit : -->

Dans l'Écriture, le mot « église » ne signifie JAMAIS un bâtiment en dur ! Mais toujours un mouvement qui sort pour se rassembler. Il vient du mot grec « EKKLESIA » qui signifie « appelé (ou rassemblé) en dehors ». Donc, s’il s’agit d’un bâtiment, il faudrait en sortir… pour être réellement l’ « église ».

Étymologiquement, « aller à l’église » voudrait donc dire : « se rassembler en dehors » du bâtiment !

Mais sortons de l’étude des mots, pour en examiner la dynamique.

vendredi 14 août 2009

LE PAYS OU LES LARMES SECHERONT




Je sais qu’un jour, nous vivrons dans la paix,
Dans un monde qui est en gestation.
Où tout ce qu’on entendra ne pourra qu’être vrai,
Au pays où les larmes sècheront.


Là, plus de cris, ni de mauvaises nouvelles,
Plus de malheur qui fait toucher le fond.
Car alors,Dieu fera toutes choses nouvelles,
Au pays où les larmes sècheront.

mercredi 12 août 2009

Éditorial : Débats ou disputes ?

.

Depuis quelques mois, c'est un véritable mouvement de pression qui est lancé en faveur de la pratique rituelle du sabbat juif.

Démarré sur le blog de Michelle d'Astier, le débat s'est assez vite retrouvé paralysé à cause de réactions excessives – aussi bien de la webmaster que de certains opposants à ses idées- et s'est mis à déborder (dans tous les sens du terme) sur d'autre blogs qui ont, pour certains d'entre eux, manifestés une opposition parfois aussi outrancière que l'était l'impulsion initiale... Des deux côtés, propos injurieux et attaques sur les personnes se sont succédées, donnant sur le web un spectacle déplorable des relations « fraternelles » dans la mosaïque évangélique.

Un premier constat que j'en tire, c'est que beaucoup d'évangéliques issus du système catholique ont gardé -sans en avoir encore pris conscience- les habitudes babyloniennes de domination, de manipulation et d'abus de pouvoir qui ont formatés leurs schémas relationnels et religieux depuis leur enfance.

CONFIANCE




Loué sois-tu Dieu notre Père
Toi le Seigneur, le Roi des rois.
Le Créateur de tout l’univers,
En qui je mets toute ma foi.
C’est de Toi que viennent l’esprit et la matière.
Tout a son origine en Toi.


Mon Dieu, je voudrais t’exprimer,
La joie d’un cœur reconnaissant,
Pour la façon dont tu m’as aimé
Quant j’étais désobéissant :
Jésus a porté sur la croix tous mes péchés,
Pour me racheter par son sang.

Il n'est pas nécessaire que tu meures dans le désert





Il y a quelque temps, j’ai commencé à réfléchir à la rédaction d’un livre intitulé « La souffrance des saints de Dieu »

Je voulais encourager les chrétiens en ce qui concerne la fidélité de Dieu envers son peuple au milieu de leurs épreuves. Depuis lors, plusieurs lecteurs m’ont écrit, rendant témoignage de la fidélité et de la grâce de Dieu dans leurs périodes de souffrance. Une femme m’a écrit ce qui suit :

« Il y a 12 ans, mon mari et moi avons pris notre retraite et par la suite Dieu nous a envoyés parmi les nations en tant que missionnaires évangélistes. Nous avons voyagé dans plus de 30 pays différents, très souvent dans des circonstances très difficiles, mais le Seigneur nous a gardés en parfaite santé, nous accordant une force surnaturelle.

Puis l’an dernier, courant mars, je fus attaquée par un virus inconnu et virulent.

lundi 10 août 2009

Conquérir nos vies.


Par Jean-Pierre Besse


La vie par l'Esprit est devenu un sujet souvent traité dans les milieux chrétiens. Tant mieux!
Mais où règne encore pas mal de confusion, c'est dans la compréhension de son action en nous-mêmes. Dans certains passages bibliques, les traducteurs hésitent entre Esprit avec « E » (celui de Dieu) et esprit avec « e » (celui de l'homme): quel rapport entre les deux? Et l'âme? Quelle différence? Et le cœur? Comment le Seigneur opère-t-il dans ces domaines? L'œuvre de Dieu en nous-mêmes est-elle totale ou partielle? C'est à ces questions que cherche à répondre l'article de J-P. Besse.

CLAIR-OBSCUR

.
Il y a des jours où tout parait sombre,
Où tout semble noir à l’horizon.
De longs moments à marcher dans l’ombre,
Sans soleil pour chauffer de ses rayons.

Mais dans ces moments sans évidences
Où rien n’est solide, ni consistant.
J’ai un appui et une espérance :
Que Jésus voit tout et qu’il est puissant.

samedi 8 août 2009

IL Y A BIENTOT 2000 ANS...

IL Y A BIENTOT 2000 ANS
.

Il y a bientôt 2000 ans
Un homme est mort sur une croix.
Il est mort pour sauver les gens,
Mais, peut-être ne le sais-tu pas ?

Il est venu libérer
Ceux qui étaient sous l’emprise du Diable
Il peut aussi te délivrer
Il n’y a que lui qui en soit capable.

mardi 4 août 2009

Partager la Vérité.


.

 La Vérité que nous révèle les Saintes Écritures est l'expression même de Dieu.

  Elle est « la Parole venue habiter parmis nous », incarnation parfaite de la Divinité.

Ceux qui l'ont rencontrée ont témoigné qu'Elle est « pleine de miséricorde et d'authenticité » et ils nous ont laissé des Écrits pour que nous puissions aussi La rencontrer et recevoir la Vie qui est en Elle.

 La Bible nous apprend que l'Homme a été créé par Dieu pour un but merveilleux : AIMER.

 Deux phrases de L'Écriture Sainte nous font connaître le projet dans lequel le Créateur nous appelle à devenir acteurs :

 1° - « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. » (Deutéronome. 6. 5 - Marc 12. 30.)

 2) - « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Lévitique 19. 18 – Marc 12. 31.)

 Le Christ Jésus est le seul Homme dans toute l'histoire de l'humanité qui ait accompli parfaitement ce projet de Dieu, car il était animé de la Vie d'En Haut.

lundi 3 août 2009

Samedi : jour du repos et « jour de culte » ?


-->
Questions :
Au cours de siècles, une double question est revenue régulièrement dans l'église, provoquant à chaque fois des troubles et des divisions :

- Quel est le (bon) jour du repos ? 

- Quel est le (bon) « jour de culte ?

Jetons un petit regard sur la façon dont s'est mis en place la confusion, ainsi que les différentes tentatives qui ont été faites pour essayer de revenir à des fondements bibliques : 

En résumé de cette étude historique, nous apprenons qu'au début de l'histoire de l'Église il y avait deux jours distincts :

Le jour du sabbat, qui était le dernier jour de la semaine et était un jour chaumé chez les juifs : Le samedi, septième jour de la semaine.

- Le jour de la résurrection, qui succédait au sabbat et qui était donc le premier jour de la semaine suivante : le dimanche actuel.

lundi 20 juillet 2009

Le temps du salut.

Le Jour du salut

Lorsque nous entrons dans la vie de disciple du Christ, il y a beaucoup de choses que nous devons apprendre. La notion de temps, de rythmes et de saisons en fait partie.
« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux » (Ecl. 3. 1.)
Malheureusement, certaines positions théologiques largement diffusées actuellement semblent faire complètement l'impasse sur cette réalité incontournable de notre existence terrestre. C'est ainsi qu'on entend dans certains milieux chrétiens des slogans du style : « une fois sauvé, toujours sauvé », auxquels s'opposent d'autres slogans tout aussi catégoriques, du type : « vous pouvez perdre votre salut ». Ce genre de débats est souvent pris un peu comme un match par ceux qui y assistent, où l'on se contenterait d'admirer les belles attaques et de compter les points, tout en souhaitant plus ou moins consciemment la victoire de l'équipe vers laquelle penche notre sympathie...
Cependant, il ne faudrait pas oublier que le sujet abordé concerne notre destinée éternelle et que nous sommes donc, chacun pour notre part, personnellement impliqué !

Confesser de la Bouche.

.

Juste un conseil pour ceux qui croient et qui, pour de multiples raisons ne considèrent pas important de l'exprimer.

L'Écriture nous apprend à dire, à confesser, ce que nous croyons :

2 Corinthiens 4:13 : « Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de L'Écriture: J’AI CRU, C’EST POURQUOI J‘AI PARLÉ ! Nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons.»

Paul nous explique le processus par lequel nous entrons en possession des promesses.

- Au départ, il y a la Parole ;

- Puis un cœur qui la reçoit sans murmurer ;

- et enfin, une bouche qui la confesse :

Rom.10.6 : « Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi:

Les deux faces de « consciencedupeuple ».

.

Je vous propose ci-dessous quelques comparaisons intéressantes entre les déclarations publiques et les enseignements privés de ceux qui se cachent derrière le pseudo « d’Isabelle » du site « consciencedupeuple ».

Selon qu’ils sont dans un site évangélique, ou qu’ils parlent à des « initiés » leur discours n’est absolument pas le même. Les importants contrastes entre les deux discours sont saisissants et montrent sans conteste une bonne dose de perversité. Nous pouvons en effet constater que leur discours public sur les sites chrétiens dénonce le new age, les illuminatis, les francs-maçons, etc… alors que leurs déclarations privées encouragent au contraire à des pratiques occultes et font la promotion de toutes sortes de démarches basées sur des concepts new age.

Témoignage succinct.

Mes grands-parents des deux côtés étaient athées, mais mon père

Mes grands-parents des deux côtés étaient athées, mais mon père et ma mère se sont convertis dans une église protestante et m’ont fait mettre, par le pasteur, quelques gouttes d’eau sur le front en guise de « baptême ». J’étais tellement jeune que je n’en garde aucun souvenir.
7-8 ans plus tard, ils rencontrent un pasteur protestant qui parle de guérison divine. Il fait des conférences et écrit des livres sur le sujet et semble très convainquant. Tellement que mes parents (et d’autres avec eux) quittent leur activité professionnelle, vendent tout ce qu’ils possèdent pour lui donner l’argent et décident de le suivre dans ses projets. Ils venaient de mettre les pieds sans méfiance dans ce qui se révèlera (trop tard, hélas !) être une secte. Je vais y passer 20 ans avant que la grâce du Seigneur ne m’en fasse sortir.

Deux Mondes, deux attitudes.


LA LEÇON DE LA PISCINE

Étant parent d’élèves, et ayant quelques disponibilités, j’avais accepté de faire deux jours de formation à l’accompagnement des enfants à la piscine, pendant les heures d’école. En fait, ces deux jours m’ont permis de découvrir un outil de compréhension de la vie chrétienne que j’appellerais presque une parabole. Et je voudrais le partager avec vous.

Nous avions un animateur très compétent qui avait mis l’accent sur l’aspect psychologique de la relation qu’un novice peut avoir avec l’eau. Cela m’a permis de comprendre beaucoup de choses ! Et en particulier, certaines réactions dues à la peur et à l’ignorance. Ecoutons-le :